AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Ven 7 Déc - 21:59
  
Alors que je n’avais envisagé qu’un leste baiser sur ses lèvres avant de m’en aller, Yuuki glissa sa main libre sur ma nuque pour m’empêcher de m’écarter, et il me fut impossible de rompre ce baiser. Ce baiser trop langoureux, trop tendre, même si cela faisait longtemps que je n’avais pas ressentir quelque chose d’aussi doux, je m’y étais trop vite réhabitué… si je ne voulais pas que ma douleur se réveille, plus intense et plus vicieuse que jamais, je ne devais pas le laisser faire ça. Il ne devait plus me toucher, je devais réussir à fuir.
Après quelques doux instants, il quitta mes lèvres et plongea son regard dans le mien.

- Je serai là pour toi. Je t’aiderai moi aussi autant que je le pourrais.

Je soupirai. Non, non, ce n’était pas ce que j’attendais de lui. Je ne voulais pas qu’on m’aide, quelque part je ne voulais pas aller mieux, je voulais juste ne pas aller plus mal. Pourquoi s’entêtait-il avec quelqu’un comme moi ? Je ne lui apporterais rien de bon, j’en étais certain, pourquoi s’entêtait-il à croire le contraire ? Pourquoi me rendait-il les choses plus difficiles ?
J’avais envie de l’aider, j’avais envie de rester avec lui, mais je trouvais cette situation malsaine. Il allait compter sur moi, pensant qu’avec moi à ses côtés, il finirait par aller mieux, alors que je savais pertinemment que c’était probablement impossible.

- S’il te plaît Shin…

A son sourire, je détournai les yeux. Il allait réussir à me faire craquer, et je ne voulais pas. Ma raison me hurlait que je devais tenir bon et partir sans lui céder, mais c’était plus facile à dire qu’à faire comme on dit. Ses doigts qui caressaient ma nuque me firent frissonner et je serrai les dents. Moi qui étais toujours si intransigeant, comment je pouvais plier devant lui ? Comment est-ce qu’il arrivait à trouver quoi faire, quoi dire, pour faire fléchir mes défenses.

- Laisse-moi une chance…

Non, non je ne devais pas. Et pourtant j’étais conscient que je ne saurais pas dire non plus longtemps. Je fermai les yeux quand il déposa un baiser sur mon front. Je commençais à comprendre pourquoi il m’avait appelé « chaton » à mon réveil, entre ses bras c’était exactement ce que je devenais. Je soupirai et appuyai ma tête contre la porte en le regardant de nouveau.

- Tu ne sais pas dans quoi tu te lances, murmurai-je. Je ne sais pas si je serais un jour capable de revivre, quand bien même être avec toi me fait du bien. Tu dois garder en tête que tu échoueras probablement avec moi, mais si tu as confiance en moi, je peux au moins te promettre de faire mon possible pour t’empêcher de tomber aussi bas que moi.

Je souris finalement. C’était tout ce que je pouvais faire néanmoins, lui promettre de ne pas aller moins bien, c’était ce que je savais faire de mieux après tout. Si bien que je parvenais à faire illusion, et c’était peut-être mon plus grand tort d’ailleurs, de faire comme si tout allait bien, comme si rien n’avait d’importance… mais c’était pour ça que je ne voulais pas que Yuuki continue de chuter, pour ça que j’étais peut-être le seul à pouvoir l’aider.

- Cependant, je te l’ai dit, pour moi la drogue est intolérable, et si tu replonges, même si tu ne reprends qu’une seule dose, je couperai les ponts. Je t’aiderai à tenir du mieux que je peux, mais si ça arrive, je ne retenterai pas ma chance.

Mes paroles étaient peut-être un peu rude, et puis nous nous connaissions à peine alors c’était peut-être déplacé, mais s’il ne comprenait pas ça, je préférais ne pas risquer d’avoir à être blessé plus tard parce que le manque aura été insupportable.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 9 Déc - 23:59
  
    J’espérais qu’il m’accorde cette seule chance que je lui demandais. Si je l’avais rencontré la nuit dernière il y avait forcément une raison. Je ne comprenais juste pas pourquoi et quel était cette raison. Et je me demandais même si de la haut Akira n’en était pas le responsable incapable de me voir m’enfoncer encore plus bas. Rendu là c’était peut-être un peu de la folie de pensé ça? Comme si un fantôme pouvait avoir autant de pouvoir… Le soupire de Shin me fit revenir à la réalité et il appuya sa tête sur la porte en me regardant.

    - Tu ne sais pas dans quoi tu te lances, murmura-t-il. Je ne sais pas si je serais un jour capable de revivre, quand bien même être avec toi me fait du bien. Tu dois garder en tête que tu échoueras probablement avec moi, mais si tu as confiance en moi, je peux au moins te promettre de faire mon possible pour t’empêcher de tomber aussi bas que moi.

    Il sourit et je lui rendis son sourire en souriant à mon tour. Je me faisais la promesse de ne pas échoué. Je ne pouvais pas lamentablement échouer. J’allais réussir à le faire aller mieux j’en avais la certitude. Au risque que le processus soit long j’allais y parvenir. Mais j’avais vraiment confiance qu’il m’aiderait à m’en sortir. Si j’avais quelqu’un pour me soutenir la dedans tout irait bien je le savais.
    Certes j’aurais pu aller voir mon meilleur ami, mais sa n’aurait rien changé… c’est Shin qui ferait se changement avec moi. Pourquoi lui? Je cherchais encore à comprendre.

    - Cependant, je te l’ai dit, pour moi la drogue est intolérable, et si tu replonges, même si tu ne reprends qu’une seule dose, je couperai les ponts. Je t’aiderai à tenir du mieux que je peux, mais si ça arrive, je ne retenterai pas ma chance.

    Je trouvais ses paroles assez rudes, mais je comprenais son point de vue. Qui voulait avoir à faire à un droguer? Personne ne voulait d’un droguer dans son entourage. Je me demandais même si mes amis c’était rendu compte que j’étais tombé si bas? Je hochais doucement la tête en regardant Shin. Ma main qui était toujours sur sa nuque dériva sur sa joue que je caressais du bout des doigts et mon sourire s’agrandit.

    -Je comprends parfaitement si je replonge je comprendrais que tu me laisse plonger, mais j’ai confiance que ta présence peut me sortir de se bas fond
    , soufflai-je.

    Je laissais sa joue et me reculai quelque peu de lui, je fouillais dans la poche de mon jeans à la recherche de mon portable. Maintenant je voulais le plus important. Je trouvais mon portable et le pointait vers Shin et je pris une photo de sa bouille et j’ajoutais son nom dans mes contacts.

    -Maintenant quel est ton numéro de téléphone pour que je puisse te téléphoner dès que j’aurais l’impression de plonger. Et je vais te donner le mien tu pourras me téléphoner n’importe quand si ça ne va pas.

    Je fis un petit sourire et lui tendais mon téléphone afin qu’il y entre son numéro de téléphone. Ainsi je pourrais le rejoindre n’importe quand.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Lun 10 Déc - 1:57
  
Je regardais toujours Yuuki, essayant de voir quelque chose dans son regard qui trahirait une réaction quelconque alors qu’il avait l’air toujours aussi calme malgré ce que je lui avais dit. Je lui demandais de renoncer à la drogue alors qu’on se connaissait à peine, et ça lui convenait ? Ce mec était… peut-être aussi dérangé que moi.
Je souris quand il hocha la tête et il glissa sa main jusqu’à ma joue qu’il caressa de nouveau en souriant à son tour.

- Je comprends parfaitement si je replonge je comprendrais que tu me laisses plonger, mais j’ai confiance que ta présence peut me sortir de ce bas fond, souffla-t-il.

Je réprimai un soupir. Ce n’était pas que je voudrais le « laisser » plonger s’il prenait à nouveau de la drogue, ce n’était pas comme si, soudainement, je ne m’inquièterais plus de son sort… c’était étrange de l’entendre dire ça comme ça. Peut-être que je devrais lui expliquer ce qui me rebutait tant, un jour… pour qu’il comprenne que ce n’était pas juste une question de préjugé comme il devait se l’imaginer, néanmoins… si je lui expliquais ça, j’aurai d’autres choses à lui dire également et je préférais oublier tout ça. Ce ne serait pourtant pas plus simple de le laisser croire que je me basais sur des « idées » que les gens se faisaient des drogués. Enfin, pour le moment, ce n’était pas si grave que ça.

Il se recula finalement et je détournai les yeux. Il me faisait confiance, ça me faisait plaisir, cela dit je n’étais pas certain d’être à la hauteur… je l’espérais, de tout mon cœur, j’espérais réussir à le sortir de cette mauvaise passe pour qu’il tourne la page.
Le regardant de nouveau, je vis qu’il prenait une photo de moi puis il tapa sur les touches de son portable, je fis la moue. Ah non, pas les photos… je n’étais pas mannequin moi.

- Maintenant quel est ton numéro de téléphone pour que je puisse te téléphoner dès que j’aurais l’impression de plonger ? Et je vais te donner le mien, tu pourras me téléphoner n’importe quand si ça ne va pas.

Il me sourit, j’attrapai son portable qu’il me tendait et inscrivis mon numéro. J’allais probablement devoir m’habituer à recevoir des appels à toute heure, cela dit, rien que de l’imaginer, ce n’était pas désagréable de savoir que quelqu’un pensera à moi pour autre chose que le boulot. Cela dit, j’allais sans doute recevoir plus d’appels que j’en émettrai. Il pouvait bien me dire que je pouvais l’appeler n’importe quand, je savais que je ne le ferai pas. Je n’aimais pas embêter les autres, et quand ça n’allait pas, c’était à cause de choses dont je ne pouvais pas parler, ou ne voulais pas, plutôt.

Je lui rendis son portable après un court instant et me rapprochai pour déposer un baiser sur ses lèvres, mais cette fois je m’écartai de lui pour qu’il ne l’approfondisse pas. Maintenant que j’avais accepté que la distance entre nous disparaisse, je sentais que si je ne m’écartais pas moi-même de lui, on risquait de mettre un moment à se séparer.

- Il faut vraiment que je parte, lui dis-je. Mais, tu n’auras qu’à m’appeler, quand tu veux, pour qu’on se revoie.

Je lui adressai un clin d’œil et réussis enfin à ouvrir la porte pour ressortir de la chambre. Je l’entendis derrière moi alors que je partais vers l’entrée. Pour le moment, il fallait que je sois seul. D’accord, notre « relation » à présent était vraiment particulière, mais Yuuki était quand même la première personne à qui mon cœur réagissait depuis lui… j’avais besoin d’être un peu seul pour me déculpabiliser, pour me faire à l’idée.

Une fois dans l’entrée, j’enfilai rapidement mes chaussures ainsi que ma veste et je fis un signe d’au revoir à Yuuki avant de sortir de la maison. Après quelques courtes minutes, mon portable se mit à vibrer dans la poche de ma veste, je le sortis en souriant pour lire le mail que je venais de recevoir.

« J’ai vraiment hâte de te revoir, tu me manques déjà. »

[TERMINÉ]




_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
  


Revenir en haut Aller en bas

[NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flower Four - Résurrection ::  :: Zones Résidentielles :: Quartier aisé :: #200-