AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Sam 17 Nov - 17:22
  
    - Qu’est-ce qu’il y a ? demanda-t-il.

    Je le regardais surpris et un petit sourire pris naissance sur mes lèvres. Si seulement je pouvais répondre à cette simple question… mais le questionnement dans mon fort intérieur était lui aussi sans réponse. Il détourna les yeux ce qui me fit sourire bien plus encore. Était-il possible que mon regard lui fasse un effet quelconque?
    Je ne savais même pas pourquoi j’avais le besoin de le regarder comme ça. Je ne regardais pas des conquêtes d’une telle façon jamais… Shin était une exception à la règle ce soir et à pas mal de chose.
    Je l’entendis rire ce qui me surpris un peu.

    - Ne me regarde pas comme ça, tu me troubles.

    Mon sourire s’agrandit alors mon regard le troublait, mais j’avais l’impression qu’il faisait une blague c’était peut-être possible après tout. Il glissa l’une de ses mains dans mes cheveux un frisson me parcouru, il était vraiment doux avec moi et sa me faisais vraiment bizarre.
    Il reposa ses lèvres sur les miennes pour m’embrasser et je répondis à son baiser alors qu’il pressait son corps contre le mien.
    Sa langue ne tarda pas à venir rejoindre la mienne qui se caressa une nouvelle fois alors que mon cœur s’accélérait de nouveau. Il intensifia le baiser en dévorant ma bouche l’excitation était toujours présente dans mon corps. J’avais envie de faire qu’un avec lui maintenant. J’avais le besoin de sentir son corps contre le mien bouger avec le mien.

    Il rompit toute fois le baiser après quelques minutes nous laissant tout les deux à bout de souffle et il glissa sa bouche le long de ma mâchoire me faisant frissonner encore. Il remonta jusqu’à mon oreille qu’il taquina en soupirant et se cachait de nouveau dans mon cou caressant ma peau avec sa langue.

    - Hum, soupirais-je.

    Je n’avais pas pu retenir mon soupire ma peau réagissais à tout ce qu’il m’infligeait, mais je crois qu’il aurait été impossible que je ne réagisse pas à tout ce qu’il me faisait subir présentement. J’étais qu’un humain après tout. J’étais faible de ce côté la, mais j’aimais ce qu’il me faisait même si je trouvais que c’était une genre de torture qui n’était pas du tout déplaisante.

    Il mordillait tendrement ma peau remontant à ma gorge puis redescendant au creux de mon cou et il se mit à suçoter ma peau. Je frissonnais de tout mon long, mais il était en train de me marquer? Non? Si?

    - S’il te plait ne me marque pas…

    En quoi sa me gênait qu’il me marque? Juste je ne saurais pas quoi dire et comment expliquer ça… et même si ma réputation était faite à l’agence, j’aimais bien ne pas avoir à me justifier parce que j’avais des marques à cause d’une conquête. Mais je devais avouer que sa faisait que m’exciter d’avantage qu’il suçote ma peau. Je reposais mes mains sur ses hanches et fit bougé mon bassin contre le siens alors qu’un gémissement quittait mes lèvres. Nous n’avions pas encore terminé de toute façon. Enfin moi je ne voulais pas que sa s’arrête la, je passais ensuite mes mains sur son torse et le repoussais et je me redressais moi aussi.

    - Continuons ou nous en étions maintenant, soufflais-je avant de poser mes lèvres sur les siennes.

    Ma main glissa lentement sur son torse que je caressais doucement et ma main glissa jusqu’à son entre jambe, je pris sa verge entre mes doigts et commençais un doux va-et-vient alors qu’à mon tour je sentais l’excitation revenir en moi. Nous étions loin d’avoir terminer. Je mis fin au baiser après quelques instant nichai ma tête au creux de son cou embrassant sa peau alors que mon autre main se posa sur sa joue caressant doucement son visage et je laissais deux doigts caresser doucement ses lèvres alors que je le regardais en souriant.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Lun 19 Nov - 22:14
  
Alors que je continuais de suçoter sa peau, m’en donnant à cœur joie d’ailleurs, ma main glissa lentement de ses cheveux jusqu’à son cou. Je dois avouer que ça ne me ressemblait pas de faire ce genre de chose, et en fait je n’aimais pas qu’on me le fasse, quoi que pour diverses raisons je suppose que personne n’était vraiment très fan de recevoir des suçons… mais pour une fois, après tout pourquoi pas ? Yuuki n’avait pas l’air de détester, aux soupirs que j’entendais sortir de sa bouche et aux frissons que je sentais sous mes lèvres, sous mes doigts.

- S’il te plait ne me marque pas…

Je souris et cessai, me retenant de lui dire que c’était trop tard, mais ça m’amusait qu’il me « repousse » alors que visiblement il ne trouvait pas ça désagréable. Je passai un petit coup de langue sur la légère marque qui s’était formée sur sa peau et me redressai un peu pour le regarder, mes doigts frôlèrent doucement son cou.

- Gomen nAh…

Je me mordis la lèvre en baissant la tête alors que son bassin se frottait au mien, ma main sur le drap se crispa et je soupirai une nouvelle fois. Mon corps frémissait de partout, il continuait de m’attiser et je me demandais sincèrement comment je faisais pour ne pas lui avoir déjà sauté dessus plus sauvagement, mais je me délectais de cette attente peut-être, de cette excitation qui montait de plus en plus en moi. Je n’avais pas l’habitude que les choses se fassent aussi doucement, et je n’aurais pas cru que cela puisse être aussi galvanisant.

Yuuki glissa ses mains sur mon torse et me poussa un peu avant de se redresser à son tour.

- Continuons où nous en étions maintenant, souffla-t-il.

Il m’embrassa et caressa ma peau, sa main descendit vers mon bas-ventre et se faufila à l’intérieur de mon boxer, il prit ma verge entre ses doigts et commença un mouvement de va-et-vient. J’étouffai un lourd gémissement dans sa bouche, heureux qu’il n’ait pas rompu le baiser à ce moment-là. Cependant quelques instants après il délaissa ma bouche et enfouit son visage dans mon cou, me laissant tout le loisir de geindre en subissant ses caresses.

Sa main libre remonta sur ma joue avant qu’il ne laisse deux de ses doigts caresser mes lèvres. Je le regardai et croisai son regard, je posai des baisers sur ses doigts et fis descendre l’une de mes mains sur son entrejambe de nouveau excitée et l’effleurai du bout des doigts.

- Tu… es vigoureux, haletai-je.

J’entrouvris la bouche pour attraper ses doigts et je les léchouillai sensuellement, les mordillai. Je fermai les yeux et m’appliquai à mes suçotements, poussant quelques gémissements de contentement et de plaisir, ses caresses incessantes allaient me faire perdre la tête. Je glissai une nouvelle caresse du bout des doigts le long de sa verge puis remontai sur son torse. Je caressai ses muscles jusqu’à ce que mes doigts s’arrêtent à l’un de ses tétons que je taquinai.

Après un petit moment, je lâchai ses doigts, de plus en plus pantelant et pris son visage entre mes doigts pour capturer ses lèvres de nouveau.

- Yuuki… gémis-je contre sa bouche.

J’appuyai le baiser et passai mon bras autour de son cou pour me rapprocher de lui.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mar 20 Nov - 15:47
  
    Il croisa mon regard, mais son regard me coupa presque le souffle alors qu’il posait des baiser sur mes doigts. Et il fit descendre l’une de ses mains sur mon entrejambe et effleurai du bout des doigts. J’étais de nouveau excité, mais avec un même pareille il aurait été impossible de ne pas l’être il faut bien l’avoué. Un frisson me parcouru.

    - Tu… es vigoureux, haleta-t-il.

    Un sourire se posa sur mes lèvres alors qu’il attrapait mes doigts et les léchouillais sensuellement. Je le regardais faire et sa m’excitait d’avantage, je repensais alors à sa bouche sur mon sexe un peu plutôt. Il s’appliquait sur ce qu’il faisait, il poussait même de petit gémissement alors que je ne cessais pas de caresser son sexe.
    Une nouvelle caresse du bout de ses doigts sur ma verge et j’échappais un petit gémissement alors que mon corps vibrait de nouveau. Sa main remonta sur mon torse caressant chaque parcelle de ma peau. Ses doigts s’arrêtèrent à l’un de mes tétons et il se mit à le taquiner et un autre gémissement m’échappa.

    C’est après quelques délicieuse minute à le regarder faire qu’il lâcha finalement mes doigts. Il prit mon visage entre ses doigts et capturais une nouvelle fois mes lèvres. J’accélérais quelque peu mes va-et-vient sur sa verge.

    - Yuuki… gémit-il contre ma bouche.

    Il appuya le baiser passa son bras autour de mon cou pour se rapprocher de moi. Je cessais mes caresses sur son sexe. Il faut dire que son boxer commençais vraiment à me gêné. Je glissais mes mains jusqu’à sa taille et lui retirais son boxer, je ne sais par quel miracle vue notre position, mais je réussis sans mal. Ma langue alla se mêler très vite à la sienne se cherchant se retrouvant pour danser ensemble de façon sensuelle.

    Avec mes mains je caressais doucement ses fesses et je rapprochais lentement mes doigts de son intimité. Je mis fin au baiser à bout de souffle, mais plongeais mon regard dans le sien.

    -Je te promets d’être doux, murmurais-je.

    Pourquoi est-ce que je sentais le besoin de lui dire? On dirait que j’avais peur qu’il fuit… ou peut-être avais-je peur d’être brusque moi-même. Lentement j’infiltrais un doigts en lui, je nichais mon visage dans son cou et mon autre main alla se loger sur son sexe que je me mis à caresser une nouvelle fois. Et je commençais lentement à bouger mes doigts en lui. Je sentais son corps qui tremblait. Ses soupires c’était transformé en gémissement, il n’y avait rien de plus excitant.

    Après quelques instant j’ajoutai un second doigts, mais n’allait pas trop vite dans mes mouvements, je voulais en profité un maximum, mais surtout, je voulais l’entendre me dire de le prendre. Sa paraissait peut-être bizarre, mais j’adorais entendre ses mots. J’accélérais toute fois un peu les mouvements de mes doigts en lui et ma main sur sa verge accéléra elle aussi.

    -N'est pas peur de te laissé aller, soufflais-je près de son oreille.

    Je me mis à mordillé le lobe de son oreille et à le léchouillé pour ensuite descendre dans son cou et déposait de tendre baiser. Et je mordillais doucement sa peau.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mar 20 Nov - 21:52
  
Yuuki répondit à mon baiser et c’est avec un mélange de frustration et de soulagement que je sentis sa main cesser ses mouvements sur ma verge et je soupirai de nouveau dans sa bouche. Peut-être allai-je pouvoir reprendre un peu mes esprits à présent. Il posa ses mains sur ma taille et me retira mon boxer, je l’y aidai, me redressant, me tortillant, jusqu’à ce que ce dernier bout de tissu tombe par terre avec le reste de nos vêtements, et sans que le baiser soit rompu. Yuuki glissa sa langue jusqu’à la mienne qui l’accueillit avec bonheur et elles s’entrelacèrent sensuellement.
Ses mains descendirent sur mes fesses, les caressèrent et je sentis ses doigts se rapprocher de mon intimité, je me crispai légèrement, des frissons de désir parcourant furieusement mon corps. Il mit fin au baiser et me regarda de nouveau.

- Je te promets d’être doux, murmura-t-il.

Je souris, voulant lui dire que j’avais confiance en lui, mais ses gestes entravèrent ma capacité de parole, il fit entrer l’un de ses doigts en moi et enfouit son visage dans mon cou. Je soufflai doucement, luttant difficilement contre l’écroulement, je fichai l’une de mes mains sur son bras alors que l’autre s’agrippait à son épaule. Sa main libre retourna caresser mon sexe et mon corps se mit à trembler quand il commença à bouger son doigt à l’intérieur de mon corps. De longs soupirs m’échappèrent, les uns après les autres, rapidement remplacés par des gémissements que je tentais tant bien que mal de retenir. Je me mordis la lèvre pour empêcher ma bouche de s’ouvrir si naturellement sous le plaisir que Yuuki me procurait.
Cependant mes dents entamèrent ma peau quand il glissa un autre doigt en moi, et je sentis le goût du sang dans ma bouche. Je fermai les yeux, le plaisir qu’il m’offrait m’incitait à en vouloir plus, encore plus, ses mouvements accélérèrent et mes gémissements redoublèrent.

- N'aies pas peur de te laisser aller, souffla-t-il près de mon oreille.

Un gémissement un peu plus poussé quitta ma bouche quand il se mit à taquiner mon oreille, puis il glissa sa bouche dans mon cou pour l’embrasser doucement avant de me mordre. Mes doigts se crispèrent sur sa peau, mes gémissements se pressaient dans ma gorge, signe de tout ce plaisir donc mon corps voulait se libérer. Je me surpris même à commencer à gémir le prénom de Yuuki, l’implorant. J’avais envie de lui, j’avais tellement envie de lui. De le sentir en moi, complètement, à un point tel que les mots aussi commencèrent à m’échapper.

- Yuu… Yuuki… ah, je t’en prie…

Je me mis à haleter, mais bien incapable d’enlever mes mains de l’emplacement où elles s’agrippaient, mon souffle se perdait dans sa nuque tant j’avais l’impression de m’enrouler autour de lui pour réussir à sentir sa peau contre la mienne. Je me redressai finalement et posai l’une de ses mains sur sa joue pour tourner sa tête vers moi, je ne résistai pas à l’envie de l’embrasser, de le mêler un peu plus à moi, mais je rompis rapidement le baiser, incapable que j’étais de le faire durer, ma respiration haletante m’en empêchait. Je relevai les yeux vers les siens.

- Arrête, Yuuki… grognai-je entre deux gémissements. Prends-moi… maintenant, je t’en prie, prends-moi…

Je refermai les yeux sous le plaisir qui m’assaillait et mon corps se cambra légèrement, je rejetai la tête en arrière en gémissant de plus belle, haletant, tremblant.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mer 21 Nov - 23:20
  
    Je sentis ses doigts se crisper sur ma peau, il se laissait complètement aller et entendre ses gémissements était vraiment excitant. J’étais au moins sur d’une chose il aimait ce que je lui faisais subir tout autant que moi j’avais aimé ce qu’il avait fait un peu plutôt. Toutefois quelque chose me surpris quand il commença à gémir mon prénom, mais un énorme frisson traversa mon corps quand je l’entendis gémir mon prénom.

    - Yuu… Yuuki… ah, je t’en prie…

    Son souffle se perdait dans ma nuque alors que sourire avait pris naissance sur mes lèvres. Me suppliait-il déjà? Son corps se collait un peu plus contre le mien. J’accélérais alors mes mouvements en lui. Il posa l’une de ses mains sur ma joue pour que je le regarde, il captura mes lèvres et sa langue rejoint rapidement la mienne. Mais il rompit bien vite le baiser sa respiration était haletante et rapide. Il releva toute fois les yeux vers moi alors que j’activais encore une fois mes doigts en lui en souriant.

    - Arrête, Yuuki… grogna-t-il entre deux gémissements. Prends-moi… maintenant, je t’en prie, prends-moi…

    Je le regardais alors qu’il fermait les yeux et je continuais encore mes mouvements en lui toujours aussi rapidement. Il se cambra légèrement, rejetait la tête vers l’arrière en gémissant de plus belle haletant et tremblant.
    Un sourire de winner venait sans doute de prendre place sur mon visage, il avait dit les mots que je voulais entendre et c’était si galvanisant comment il l’avait dit. Je cessais donc tout mouvement retirais mes doigts et le fit basculer sur le lit pour retrouver sur lui.

    -Tout ce que tu voudras…

    Je me penchais sur lui pour capturer doucement ses lèvres lui remontais l’une de ses jambes sur ma taille et lentement je le pénétrais tout en approfondissant le baiser. Le sentir contre moi était si…si… je ne trouvais même pas de mot exact pour décrire ce que je ressentais présentement. J’entamais un lent mouvement de va-et-vient.
    Je mis fin au baiser après quelques instant posais mes mains sur le drap pour me soutenir à l’aide de mes bras. Je regardais son corps frêle pâle, il était vraiment magnifique. Je posais mes lèvres sur sa peau.

    -Humm…Shin…

    Il avait une telle emprise sur moi présentement que je me demandais d’où pouvait-il venir? Il était spécial jamais personne n’avais une telle emprise sur moi. Enfin si… une seule… J’embrassais délicatement son épaule et montait sur sa gorge et allait ensuite sur son torse alors que j’accélérais quelque peut mes mouvement de bassin.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Jeu 22 Nov - 11:03
  
Je me mordis la lèvre, essayant de nouveau de retenir soupirs et gémissements, mais c’était difficile, je me sentais tellement bien, c’était comme si, peu à peu, je perdais le contrôle de mon propre corps… mais c’était trop bon pour m’en inquiéter.
Yuuki retira finalement ses doigts et cessa de me toucher, il me poussa doucement pour passer au-dessus de moi. C’était bien la première fois que je me fichais complètement de me retrouver emprisonner sous un corps… non, je crois qu’en fait c’est tout ce que j’avais attendu de lui.

- Tout ce que tu voudras…

Un sourire se glissa sur mes lèvres et il les captura, il remonta doucement l’une de mes jambes contre sa taille et je sentis son sexe me pénétrer, lentement. J’étouffai un gémissement dans notre baiser alors qu’il commençait à bouger en moi, mon corps se remit à trembler de plus belle.
Yuuki rompit le baiser et ses mains se reposèrent sur le lit, je me sentis rougir quand son regard se posa sur mon corps, je trouvais ça embarrassant, pourquoi est-ce qu’il me regardait comme il le faisait ? C’est à cet instant que je me rendis compte que les battements affolés de mon cœur n’avait fait que s’accentuer depuis tout à l’heure. Depuis quand ne s’était-il pas manifesté aussi vivement ?

- Humm… Shin…

L’entendre soupirer ainsi mon prénom me troubla, et un léger gémissement outrepassa mes lèvres que je serrai derechef. Ses lèvres caressèrent mon épaule avant de remonter dans mon cou puis de redescendre sur mon torse. Ses mouvements en moi accélérèrent, diffusant un peu plus violemment le plaisir que je ressentais. Je repassai mes bras autour de son cou, éprouvant soudainement le besoin, l’envie, de l’enlacer. Je tentai d’oublier que ça ne me ressemblait absolument pas et décidai de simplement me laisser aller dans ses bras… mon corps allait finir par, de toute façon, ne plus obéir à mon esprit, et le plaisir commençait déjà à embrouiller mes pensées.

Rapidement, dans ma tête, il n’y avait plus que Yuuki et moi, Yuuki en moi, et moi subissant ses assauts délectables sans cesser de soupirer. Je glissai finalement l’une de mes mains sur sa joue pour relever son visage vers moi et l’attirai doucement pour pouvoir reprendre ses lèvres, mes soupirs se perdirent de nouveau dans sa bouche. Ma main se glissa dans ses cheveux que je caressai tendrement. Un autre gémissement monta à mes lèvres et je m’écartai à peine pour l’entendre résonner.

- Han Yuuki…

Je regardai mon amant dans les yeux en me mordant lascivement la lèvre puis l’embrassai de nouveau, refermant les yeux, et mes doigts revinrent sur sa joue. J’entrouvris la bouche pour permettre à nos langues de se caresser une nouvelle fois.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Sam 24 Nov - 1:29
  
    Il passa ses bras autour de mon cou m’enlaçant ainsi ce qui me fit sourire. Je laissai mes lèvres parcourir lentement sa peau. Mon cœur battait à une vitesse folle, il y a tellement longtemps que ce n’était pas arrivé. Je m’enfonçai un plus en lui à chaque coup de rein que je donnais.

    Le plaisir envahissait mes corps tout entier et j’en tremblais presque comme si mon corps n’avais attendu que ça que je le possède totalement. Comme si il avait voulu ne faire qu’un avec lui depuis le tout début. Je sentis l’une de ses mains se poser sur ma joue et il releva mon visage vers lui et m’attira doucement pour prendre possession de mes lèvres encore une fois ses soupirs se perdait dans notre baiser. Sa main glissa dans mes cheveux et il se mit à les caresser tendrement je laissais un frisson me parcourir. Il s’écarta à peine de moi, mais le son qui suivit était tellement galvanisant.

    - Han Yuuki…

    Il plongea son regard dans le mien en se mordant la lèvre puis il m’embrassa encore une fois. Ses doigts revinrent se poser sur ma joue. Il entrouvrit la bouche et nos langues se caressèrent de nouvelle fois. Je répondais à son baiser avec toute la douceur et la tendresse dont j’étais capable. Et je mis fin au baiser après quelque délicieuse minutes à bout de souffle.

    Je me redressais et je posais mes mains sur ses hanches, je me léchais les lèvres le regardais dans les yeux et j’accélérais une nouvelle fois mes mouvements de bassin. L’une de mes mains remonta lentement sur son torse.

    -Han…

    Sentir la pression sur mon sexe était si bon je n’en revenais tout simplement pas, je n’avais pas pris autant de plaisir avec quelqu’un depuis un long moment déjà… et je crois que c’était loin d’être qu’une baise que j’allais oublier oh que non. J’allai m’en souvenir jamais je ne pourrais pas l’oublié. Mon cœur lui ne l’oublierais pas c’était écrit dans le ciel. Ma main s’arrêta ou son téton et je me mis à le taquiner avec mes doigts.

    Je donnais un coup un peu plus brusque m’enfonçant un plus en lui encore.

    -Hannn Shin…

    Je posais mes mains de chaque côté de sa tête posais mon regard dans le siens en souriant et je posais mes lèvres sur les siennes. Depuis quand est-ce que j’éprouvais d’avoir un besoin de contact visuel avec mon amant? C’était vraiment troublant. Je décidais d’approfondir le baiser et ralentis la cadence. Et j’accélérais une nouvelle fois, mais toujours en allant avec douceur pour ne pas le blesser. Je sentais que mon corps brulait de plaisir…




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 25 Nov - 17:39
  
Yuuki ne rompit le baiser qu’après quelques délicieuses minutes durant lesquelles j’en profitai pour me coller un peu plus à lui ressentant la chaleur de sa peau tout contre la mienne. Il se redressa finalement, posant ses mains sur mes hanches, et sans lâcher mon regard je le vis se lécher les lèvres, han qu’est-ce qu’il pouvait être sexy ! Ses assauts accélérèrent de nouveau et je sentis mon corps commencer à se crisper sous le plaisir qu’il encaissait, mes mains reposées sur le lit se resserrèrent sur le drap.
L’une de ses mains remonta lentement sur mon torse et alla titiller l’un de mes tétons, je me mordis la lèvre pour réprimer un nouveau soupir, mais lorsqu’il s’enfonça un peu plus brusquement en moi, un premier cri m’échappa.

- Hannn Shin…

Je gémis de plus belle, je crois que je n’arriverai pas à me faire à l’effet que la simple entente de mon prénom sorti de sa bouche pouvait me faire, pourquoi est-ce que je réagissais aussi violemment à Yuuki ? Parce que c’était lui, pas seulement ses gestes, pas seulement son corps, non si ça n’avait été que ça je serais évidemment parti quand j’avais appris qu’il se droguait. Comment m’attirait-il ?

Il se pencha de nouveau sur moi, replaçant ses mains sur le lit, près de ma tête, et il me sourit, mon cœur en palpita encore plus fort et Yuuki m’embrassa. Le roulement de ses reins se calma un instant alors que je me concentrais totalement sur ce nouveau baiser, j’enlaçai une nouvelle fois son cou avant de glisser mes mains dans son dos.
Sans rompre le baiser, il reprit ses mouvements, encore plus fort, et de nouveaux gémissements se perdirent dans ma bouche. Je fus obliger de rompre le baiser, mon souffle haché ne me permettait même plus de l’embrasser. Je détournai la tête et fermai les yeux, je me sentais gêné et mes joues avaient probablement viré au cramoisi. Je ne comprenais pas cet embarras, était-ce possible que son regard en soit la cause ? Il ne me regardait pas comme les autres le faisaient, ce qui n’était sans doute pas plus mal, mais je n’y étais pas habitué.

Il s’enfonça une nouvelle fois en moi, plus fort, et mon corps se cambra sous la déflagration de plaisir que je ressentis alors qu’un cri de plaisir m’échappa de nouveau. Je glissai doucement mes mains sur ses épaules puis les fis descendre le long de ses bras, m’y agrippant alors que j’étais en train de me perdre peu à peu.
Le sentir bouger en moi, me sentir ainsi possédé par cet homme me faisait me sentir tellement bien… beaucoup trop bien… mieux que depuis bien longtemps. Comment c’était possible ? Comment je pouvais ressentir ça avec un autre que lui ? Je sentis des larmes me monter aux yeux et m’entêtai à garder les paupières closes.

Mais malgré tout, mon corps ne cessait de trembler, de se crisper, de se cambrer même par moment, jusqu’à ce que mon bassin se mette à bouger contre le sexe de Yuuki.

- Yuuki… plus fort… hmm…

Je me mordis le coin de la lèvre une seconde avant de laisser de nouveau mes geignements sortir de ma bouche sans plus les retenir. Je me sentais coupable, oui, mais la culpabilité n’était même pas assez forte pour me brider… je voulais Yuuki, je le voulais tellement.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 25 Nov - 18:37
  
    Il rompit le baiser ce qui m’arrangeait quand même assez étant donné que j’étais déjà à bout de souffle. Il détourna la tête et je vis ses joue prendre une jolie teinte rouge ce qui me fit sourire. Il était mignon quand il était gêné comme ça sa le rendait encore plus beau je dois dire. Je nichai mon visage dans son cou et je mordillais doucement sa peau et la léchai tout doucement.

    Je m’enfonçais une nouvelle fois en lui, mais bien plus fort, son corps se cambra ce qui me fit sourire son corps réagissait tellement. C’était presque troublant… Un cri quitta ses lèvres mon sourire s’agrandi et je mordillais doucement sa peau. Ses mains glissèrent doucement sur mes épaules puis il les fis descendre le long de mes bras, je frissonnais alors qu’il s’y agrippait.
    Je mouvais mon bassin d’une façon lente, mais prenant soins de faire des coups un peu plus profond à chaque fois. Je me sentais tellement bien en ce moment j’avais l’impression d’être un tout autre moi. Il y avait qu’Akira pour me faire sentir de la sorte, mais présentement c’était Shin qui me faisait me sentir si bien. Qui était-il? Cette question me revenait sans cesse.

    Je sentais son corps qui tremblait et se crispait sous mon corps. Et je sentis son bassin se mettre à bouger contre ma verge.

    - Yuuki… plus fort… hmm…

    Je me redressais et le regardais en souriant. Mes mains glissèrent lentement sur son torse jusqu’à ses hanches et je resserrais un peu ma poigne sur sa peau. Il laissait ses plaintes sortir de sa bouche sans les retenir et mes plaintes se mêlèrent aux siens. C’était si bon de le posséder, j’accélérais toute fois mes mouvement de bassin le prenant un peu plus brutalement pour répondre à sa demande, mais toujours avec la même précaution, je faisais attention à ne pas le blesser. Je me penchais pour déposer mes lèvres sur sa peau qui irradiait, elle était tout aussi brulante que la mienne.

    -Han c’est si bon…

    Je n’avais pas plu me retenir plus longtemps, je continuais de lui faire l’amour, car c’était bien ce que nous faisions, je ne pouvais définitivement pas appeler ça une baise. Je me redressais encore posai mon regard sur lui. J’accélérais encore mes mouvements en lui en espérant lui faire encore plus plaisir maintenant.

    Je continuais de l’empaler avec ma verge, mes gémissements finirent par devenir des cris de pur plaisir. Je tremblais et je sentais mes muscles se crispé dans mon corps. Je reposais une nouvelle fois mes lèvres sur son corps et l’une de mes mains dériva vers son sexe gonflé de plaisir. Je le pris entre mes mains et commençai un va-et-vient pas aussi rapide que mes coups de rein. J’allais le faire montré au 7ième ciel. J’allé l’entraîner avec moi. Un autre plainte quitta mes lèvres.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 25 Nov - 19:50
  
Je sentis les mains de Yuuki revenir sur mon corps, envoyant encore une fois des frissons courir le long de ma peau, il attrapa mes hanches, ses doigts me tenaient fermement et il accéléra le mouvement de ses reins. Ses à-coups étaient plus brusques et ne manquèrent pas de m’arracher d’autres cris de plaisirs. Je le sentais entièrement en moi, à chaque fois, et rien que cette pensée me précipitait presque au bord du délire extatique qui me guettait. Les gémissements de Yuuki ne tardèrent pas à définitivement se mêler à mes cris que je commençai à tenter de réprimer rien que pour pouvoir mieux entendre sa voix.

Je n’avais pas rouvert les yeux, je ne pouvais pas, j’étais conscient qu’à tout moment mes larmes pouvaient me submerger et que le seul moyen de les en empêcher c’était de ne plus le regarder. Mais je sentis néanmoins ses lèvres se poser sur ma peau.

- Han c’est si bon…

Un sourire se glissa sur mes lèvres, savoir qu’il prenait autant de plaisir en moi que j’en ressentais en le sentant à l’intérieur de mon corps m’excitait plus encore. Il accéléra encore une fois les va-et-vient de son bassin et il me fut de nouveau impossible de retenir mes cris.
Mais ses cris commencèrent également à envahir la pièce, j’arrivais même à sentir son corps trembler contre moi, en moi. Je rouvris finalement les yeux, profitant du fait qu’il avait reposé sa bouche sur mon corps, je le regardai bouger, ses muscles tendus se dessinaient distinctement sous sa peau. Son prénom s’échappa une nouvelle fois de mes lèvres lorsque sa main s’empara de ma verge, il se mit à la caresser à un rythme plus lent que celui de son bassin, si bien que je perdis instantanément le fil de tout ce que je subissais.

Mes cris redoublèrent et, par besoin de sentir sa peau sous mes doigts, je remontai l’une de mes mains sur son épaule, alors que mon autre main s’agrippait de nouveau au drap. Mon cœur se perdait autant que mon corps dans tout ce que je ressentais, j’en étais complètement bouleversé et les larmes revinrent rapidement à mes paupières tandis que je criais son nom sans m’en lasser.

Le plaisir montait si violemment en moi à présent que je ne cessais de me cambrer contre le corps de Yuuki cherchant à le ressentir encore plus puissamment en moi.

- Yuuki… je vais… jouir… han…

Je me mordis la lèvre et après seulement quelques instants, je sentis le plaisir prendre complètement possession de mon corps alors qu’un ultime cri quittait ma bouche, je me libérai dans sa main.

Comme je l’avais pressenti, les larmes me submergèrent et je posai mon bras sur mes yeux avant que Yuuki ne puisse s’en rendre compte. Il continuait de bouger en moi, de plus en plus fort, et des frissons me parcouraient encore délicieusement… mon souffle court se mêlait encore à des petits gémissements que je ne prenais pas la peine de réprimer, ne sachant s’ils provenaient du bien-être que ses mouvements provoquaient en moi, ou bien des pleurs que je cachais.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 25 Nov - 20:22
  
    Ses cris redoublèrent m’excitant encore plus au possible. Il remonta l’une de ses mains sur mon épaule alors que je continuais de déguster sa si délicieuse peau. J’allais devenir fou, fou de lui? C’était possible? Probablement que lui. Mon cœur tapait toujours contre mes côtes, il ne c’était toujours pas calmer depuis tout à l’heure. J’avais l’impression qu’il allait finir par exploser à force. Mourir au lit je crois que si j’avais à mourir maintenant ce serait une magnifique mort.

    Je sentais son corps se cambrer contre le mien et j’accélérais alors mes va-et-vient sur sa verge. J’aimais faire plaisir à quelqu’un de cette façon. Je léchais doucement sa peau.

    - Yuuki… je vais… jouir… han…

    Un sourire se posa sur mes lèvres je posais des baiser sur sa peau alors que j’accélérais encore mes mouvements de poignet. Dans un cri, il se libéra dans ma main, je souris de plus belle. L’entendre ainsi crié son plaisir était tellement galvanisant.

    Je continuais de déguster sa peau et je savais que je ne tarderai pas à suivre, je me redressais amenait ma main à ma bouche et léchai sa semence. J’accélérais encore une fois mes mouvements de bassin et de nouveau gémissement se mirent à sortir de ses lèvres. Je fermais les yeux me concentrant que sur ses jolis sons. Dans un dernier brusque que coup de rein je me libérait enfin.

    -Hannnnnn

    Je me laissais doucement tomber sur lui posais ma tête sur son épaule et je tentais de reprendre mon souffle alors qu’il était difficile. Mon corps tremblait à cause de tout se plaisir qu’il venait de traversé. Après quelques minutes je me retirais de lui et m’installais à côté de lui sur le lit. C’est la que je remarquais son bras qui était au niveau de ses yeux. Je posais ma main dans ses cheveux et les caressais doucement.

    -Est-ce que ça va?

    Depuis quand je m’intéressai de savoir l’état d’une mes proie… je posai mon regard sur lui, j’avais envie de le regarder qu’il me regarde. Le regard qu’il posait sur moi était différent de celui des autres que j’avais déjà eu avant lui. Il ne me voyait pas seulement comme un bout de viande c’était évident. Et moi-même je pense que je ne le voyais pas seulement comme quelqu’un avec qui je peux coucher et me débarrasser. J’entourais son poignet avec ma main et retirais son bras de devant ses yeux. Et je vis ses larmes.

    Je sentis mon cœur avoir une dérater, mais une once de panique monta en moi aussitôt… pourquoi ses larmes? Avais-je fait quelque chose de travers. Je posais l’une de mes mains sur sa joue.

    -Est-ce que je te blessé… si oui je suis désolé…

    Je ne voulais pas le blessé, mais peut-être que je l’avais fais malgré que j’ai fais attention pour ne pas que ça arrive. J’étais inquiet toute fois.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 25 Nov - 22:35
  
Ses coups de reins remuèrent mes hanches durant encore quelques instants et je me mordis la lèvre en le sentant se libérer en moi. Lorsqu’il s’allongea sur moi, je dus me faire violence pour ne pas l’enlacer et risquer de lui dévoiler que je pleurais. Mais sentir son corps brûlant et tremblant encore tout contre moi, sur moi, était réconfortant.
Les minutes s’écoulèrent ainsi, j’écoutais nos respirations se faire écho, se reprendre doucement, et je m’empêchais de bouger, mes larmes ne cessaient pas, je ne pouvais même pas les contrôler, elles roulaient presque naturellement sur mes joues… moi qui pleurais si peu, c’était un comble que je pleure autant en une seule soirée.

Yuuki se redressa finalement et se retira avant de se coucher à côté de moi, puis je sentis sa main se glisser dans mes cheveux pour les caresser. De nouveau, je dus m’empêcher de tourner la tête vers lui, bien que je savais à présent qu’il allait finir par comprendre ce que je cachais.

- Est-ce que ça va ?

Sa question me surprit quelque peu… j’aurais peut-être dû m’attendre à ce qu’il me demande, je devais sans doute m’habitude à ce qu’il soit plus attentionné que les autres hommes que je fréquentais. Ou peut-être pas… inutile de m’habituer à quelque chose que je ne revivrai pas.
Avant que je puisse protester, Yuuki attrapa mon poignet pour enlever mon bras de mon visage, je levai les yeux vers lui et y lus aussitôt l’inquiétude qui venait de lui tomber dessus. Il ne devait sans doute pas s’attendre à me voir pleurer maintenant. Il posa sa main sur ma joue.

- Est-ce que je t’ai blessé… ? Si oui je suis désolé…

Je haussai les sourcils, il pensait vraiment qu’il m’avait fait mal ? Que je pleurais à cause de lui ? Enfin… certes, c’était un peu à cause de lui que je pleurais, à cause de ce qu’il agitait en moi, mais c’était justement parce que c’était trop bon que je pleurais, parce que je me sentais trop bien alors qu’au fond j’avais toujours pensé que ce serait impossible, que j’avais surtout tout fait pour que ça le soit.

- Ne t’inquiète pas, tu ne m’as pas blessé, au contraire… ça faisait longtemps que je n’avais rien ressenti d’aussi intense.

Je souris et repoussai doucement sa main pour essuyer mes joues, je détournai la tête. Je ne savais même pas comment lui dire pourquoi je pleurais, pourtant j’étais certain qu’il comprendrait mais… c’était compliqué à dire. C’était d’autant compliqué que mon cœur battait toujours aussi fort et ne semblait pas décidé à se calmer. Pourquoi ressentais-je ça pour Yuuki ? Pourquoi maintenant ? Et même s’il était en mesure de comprendre, comment prendrait-il le fait que mon cœur réagisse à ce point ? Ça le mettrait sans doute mal à l’aise.

- Désolé, ce n’est rien.

Je levai les yeux vers le plafond et me mordis la lèvre, tentant une énième fois de réprimer mes larmes mais elles non plus ne semblaient pas décidées à se calmer, je soupirai, ça ne servait à rien et ça m’énervait. En une seule soirée, Yuuki m’avait plus vu pleuré que n’importe qui dans cette ville, c’était frustrant, je n’aimais pas qu’on me voie dans cet état… et pourtant, malgré ça, je n’avais envie d’être nulle part ailleurs à cet instant.

- Dis… tu veux bien me prendre dans tes bras ?



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 25 Nov - 23:30
  
    Il haussa un sourcil, mais j’étais toujours inquiet, il était rare que je vois quelqu’un pleurer après être passé au lit. Sa me faisait un peu mal de le voir ainsi alors que je ne savais pas pourquoi il pleurait présentement. Et je me maudissais mentalement parce que je l’avais peut-être blessé et c’était bien la dernière chose que je voulais. Est-ce que je venais vraiment de pensé ça? Qu’est-ce qui n’allai pas avec moi ce soir.

    - Ne t’inquiète pas, tu ne m’as pas blessé, au contraire… ça faisait longtemps que je n’avais rien ressenti d’aussi intense.

    Il sourit et repoussait doucement ma main et essuya ses joues puis, il détourna la tête. Alors il pleurait parce que sa avait été bien avec moi? Enfin c’est comme ça que je pouvais voir les choses j’imagine. Même-moi sa faisait longtemps que je n’avais pas vécu quelque chose d’aussi intense avec quelqu’un. Je regardai Shin avec mon regard que moi seul avait le secret, il était magnifique splendide. Mon cœur se mit à battre tendrement dans ma poitrine. Je posai ma main au niveau de mon cœur « arrête-toi »… je ne comprenais pas exactement pourquoi il battait comme ça pour lui mon cœur n’avait pas battu ainsi depuis quelques mois maintenant…

    - Désolé, ce n’est rien.

    Il leva les yeux au plafond et je remarquais que ses larmes ne cessais pas… j’étais un peu troublé de le voir pleuré alors qu’habituellement les seuls larmes que je voyais était les miennes. Mais même en pleure, il était mignon sa ajoutait quelque chose à son charme. Et le voir comme ça dans un moment de faiblesse était bizarre aussi.

    - Dis… tu veux bien me prendre dans tes bras ?

    Je le regardai surpris et pas sur d’avoir bien entendu, mais je passais mes bras autour de sa taille et le serrait contre moi. Si sa prenait cela pour le réconforter sa ne me dérangeai pas, mais bizarrement, je me disais que je ferais pas ça avec n’importe qui. Habituellement l’autre personne avec qui j’aurais couché serait partit ou moi je serais en route pour venir chez moi. Je passais rarement une nuit entière avec quelqu’un. Mais avec Shin c’était différent j’avais l’impression que s’il s’en allait j’allais me retrouver dans un nouveau gouffre encore une fois.

    Qui pouvait me faire vivre une chose pareille? Et maintenant en y réfléchissant je commençai à me demander s’il n’avait pas été envoyer pour moi par un ange? C’est n’importe quoi, je déraille complètement maintenant.

    -Tu vas rester avec moi toute la nuit?

    Je le serrais un plus contre moi et nichai mon visage dans son cou s’il me disait qu’il partait, je crois que je pourrais bien me mettre à pleurer moi aussi. J’avais peur de ce qui pourrait arriver s’il partait en fait. Maintenant que c’était terminé, il allait sans doute partir et je ne voulais pas qu’il parte. Je posais un petit baiser sur sa peau délicatement et respirais son doux parfum pour ne pas l’oublié.

    J’avais même l’impression d’être dans un rêve et que j’allais me réveiller pour me rendre compte que tout ce qui venait de se passé était dans ma tête. Si c’était le cas j’étais vraiment en train de devenir fou et j’aurais sans doute atteint le fond du gouffre. J’approchais ma bouche de son oreille.

    -Merci pour ce soir Shin… tu m’as… non rien… merci

    Je ne terminais pas ma phrase, je n’allais quand même pas lui dire « tu m’as presque redonné le gout à la vie ». Il allait prendre peur si je lui disais un truc pareil et il voudrait sans doute plus me revoir. D’ailleurs voudrait-il gardé contact avec moi. J’écoutais les battements de mon cœur qui ne c’était toujours pas arrêter.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Lun 26 Nov - 0:09
  
Après ma demande, je n’osai pas le regarder. Je craignais qu’il se moque de moi, même si, je dois l’avouer, ce n’était pas un comportement auquel je m’attendais de sa part, mais après tout, n’était-il pas encore possible qu’il m’avoue s’être joué de moi pour coucher… il ne serait pas le premier, je m’étais fait avoir quelques fois avant de reprendre les rênes… Mais non, c’était idiot de penser ça de lui, c’était de la fausse paranoïa, je cherchais à éveiller des soupçons en moi alors que je lui faisais confiance.

Finalement, je le sentis se rapprocher de moi, il passa ses bras autour de ma taille pour m’attirer contre lui et il me serra. Je n’attendis pas plus longtemps pour me blottir contre son torse, comme s’il ne me manquait que ça pour me sentir bien. Et ça aurait été le cas si une voix en moi hurlait et me culpabilisait de ce bien-être dans lequel je ne souhaitais que me complaire. Quand bien même mes larmes ne cessaient pas, je me sentais mieux dans ses bras.

- Tu vas rester avec moi toute la nuit ?

Il resserra son étreinte et enfouit son visage dans mon cou, mon cœur se mit à battre encore plus fort. Il souhaitait que je reste avec lui ? Honnêtement, je n’avais absolument aucune envie de partir, je voulais rester avec lui, même si ça ne devait être que cette nuit, je voulais la passer avec lui. J’étais maso, je le savais, je me donnai un bonheur qui finirait par s’éloigner de moi et me manquerait… mais c’était un sentiment que je connaissais bien, le manque de quelqu’un, alors peut-être sera-t-il moins douloureux cette fois.
Ses lèvres se posèrent sur ma peau et un petit frisson me parcourut, je refermai les yeux en me concentrant sur les battements de mon cœur. La bouche de Yuuki remonta lentement jusqu’à mon oreille.

- Merci pour ce soir Shin… tu m’as… non rien… merci.

Je rouvris les yeux, j’aurais voulu avoir le cran de m’écarter de lui pour le regarder, mais je ne souhaitais pas risquer de mettre un terme à cette étreinte. Ceci dit, de nouveau je me sentis semblable à lui… je ne savais pas trop pourquoi, mais il y avait quelque chose au fond de moi qui réussissait à me persuader que nous nous ressemblions beaucoup et que cette phrase interrompue ne faisait que renforcer cette ressemblance.

Je montai doucement l’une de mes mains dans ses cheveux et les caressai alors que mon autre main essuyait une nouvelle fois mes joues. Malgré toute la douceur de son étreinte, mes larmes ne cessaient toujours pas, c’était insupportable… et à cause de mes sanglots, ma respiration recommença à se saccader.
Me mordant la lèvre, je m’écartai à peine pour pouvoir voir son visage et je posai mes lèvres sur les siennes. J’avais besoin d’un baiser. Un tendre baiser, juste pour sentir la chaleur de ses lèvres, sa douceur. Mes larmes s’apaisèrent quelque peu, je regardai Yuuki dans les yeux en souriant.

- Oui, je reste, murmurai-je.

Je l’embrassai encore une fois, une seconde, avant de me blottir de nouveau contre lui. Je posai ma tête sur son épaule et fermai les yeux. Je n’avais plus envie de bouger de ses bras, je me sentais tellement en sécurité, et c’était quelque chose qui me faisait défaut depuis plusieurs mois. C’était comme si tout était loin de moi, s’il n’y avait plus que Yuuki et moi sur terre, c’était paisible, serein.

Sans que je ne le sente venir, le sommeil commença à prendre ses droits sur moi… le plaisir puis les larmes eurent raison de moi. C’était la première fois depuis des années que je m’endormais dans les bras de quelqu’un.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Lun 26 Nov - 0:52
  
    L’une de ses mains remonta dans mes cheveux et il se mit à les caressé, je fermais les yeux en frissonnant. J’aimais qu’on me caresse les cheveux ainsi. J’avais l’impression qu’il me connaissait déjà… Je rouvrais les yeux en me rendant compte que sa respiration était de nouveau saccadée, je baissais les yeux pour le regarder.
    Il s’écarta à peine et il posa ses lèvres sur les miennes, je l’embrassais doucement suivant le rythme qu’il avait fait. Il plongea son regard dans le mien et je fis un petit sourire.

    - Oui, je reste, murmura-t-il.

    Mon cœur se remit à battre beaucoup plus vite et il m’embrassa une nouvelle fois avant de se blottir de nouveau contre moi. Il posa sa tête sur mon épaule, je le regardais en souriant. J’étais si bien qu’il soit dans mes bras… J’aimais me sentir comme je me sentais présentement, sa faisait longtemps que se n’était pas arrivé. Je le serrais un peu plus contre moi.
    J’écoutais le silence enfin sa respiration qui finit par s’apaiser il c’était endormi je remontais l’une de mes mains dans ses cheveux et les caressais doucement.

    Je fermais les yeux à mon tour et le sommeil vint rapidement me happé beaucoup plus rapidement que je ne l’aurais pensé.

    ***

    J’ouvrais lentement les yeux et souri en constatant que Shin était encore dans mes bras. Je devais bien avouer que j’avais eus peur qu’à mon réveille il ne serait plus la. Toutefois je devais me lever avec précaution je me défis de ses bras et je réussis a me tasser sans le réveiller et je le cachais avec une couverture.
    J’attrapais mon boxer au sol et l’enfilait et j’enfilais mon jeans avant de sortir de la chambre. Une fois dans la cuisine je me pris une clope et l’allumait j’allais au salon passait devant la photo d’Akira.

    -Bon matin Kira…

    À chaque jour je lui parlais au moins une fois, je retournais à la cuisine et fouillais dans le frigo, je devais bien avouer que maintenant j’avais faim. Je fumais lentement ma cigarette avant de commencer à faire quelque chose à mangé. Je décidais de faire de l’omurica sa faisait un moment que j’en avais pas mangé. J’avais l’impression que quelqu’un d’autre était avec moi dans la pièce comme à mon habitude, je me disais que c’était sans doute l’esprit de Kira qui veillait sur moi. Je terminais de préparer le petit déjeuner mit la table pour deux, je retournais dans la chambre.

    Je m’approchais lentement du lit m’accroupis, je passais délicatement ma main sur sa joue et la caressais doucement.

    -Il faut se réveiller maintenant, soufflais-je.

    Je posais un baiser sur ses lèvres en souriant doucement. C’était bien la première fois que je réveillais quelqu’un comme ça enfin si on oubliait que je l’avais déjà fait à Kira. Je faisais une constatation, je n’avais pas ressentis de manque face à la drogue depuis que Shin était là. C’était plutôt bizarre. Je caressais doucement sa joue.

    -Allez petit chaton réveille toi.

    Il me faisait pensé à un petit chat qui ne voulait pas se réveiller alors que sa mère lui demandait, je ris doucement à ma propre pensé.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Ven 30 Nov - 1:27
  
Sans doute la chaleur de Yuuki, cette douceur qui émanait de lui presque si naturellement, aida pour une fois mon sommeil à ne pas être trop tourmenté. J’aurais pourtant pu parier que la culpabilité que je ressentais allait me tomber dessus comme un fauve sur sa proie, mais elle me laissa étrangement tranquille… je savais que ça ne durerait pas, mais le temps d’une nuit, c’était déjà pas mal, et je n’étais pas du genre à en demander toujours plus, je faisais avec ce que j’avais.

Lorsque je m’éveillai, après cette douce nuit qui avait suivi cette soirée aussi intense que surprenante, ce fut par la voix de Yuuki qui m’appelait doucement. Je sentis sa main se poser sur ma joue.

- Il faut se réveiller maintenant, souffla-t-il.

Il était tout proche de moi, sa voix se portait si tendrement à mes oreilles qu’une seconde je me demandai tout de même si je n’étais pas en train de rêver finalement… si je ne prenais pas mes désirs pour une réalité comme on dit.
Il déposa sa bouche sur la mienne, et je sentis qu’il souriait. Être réveillé aussi tendrement était inhabituel, et cela faisait longtemps que je n’avais pas été réveillé par autre chose que mon réveille-matin.

- Allez petit chaton réveille-toi.

Je ne pus m’empêcher de sourire et je l’entendis rire. J’ouvris doucement les yeux et mon regard tomba aussitôt sur celui de Yuuki, sans même que je le contrôle mon sourire s’agrandit… et mon cœur, lui aussi, se réveilla. Je le sentis palpiter contre mes côtes, dès le matin, c’était troublant.

- Est-ce que j’ai vraiment l’air d’un chaton ? murmurai-je. Si tu réponds ‘oui’ ma vie va s’effondrer, sache-le.

Je ris doucement et posai ma main sur la sienne. Dire que si n’importe qui d’autre s’était amusé à m’appeler ainsi je lui aurais sauté à la gorge… je n’aimais pas être « mignon », je n’aimais pas qu’on se trompe sur moi… pourquoi dans la bouche de Yuuki ça ne me dérangeait pas ? Je détournai finalement mon regard du sien pour ne pas me mettre à rougir spontanément et je passai ma main sur mon visage, repoussant en même temps la sienne, pour réussir à sortir de mon sommeil, et à me reprendre, accessoirement.
Je me redressai et m’étirai doucement. Je me sentais si bien… dès le réveil, c’était surprenant. Je rebaissai finalement les yeux vers Yuuki.

- Il est quelle heure ?

À la lumière qu’il y avait dans la chambre, je me doutais qu’il ne devait pas être extrêmement tard, et en plus il valait sans doute mieux que je n’aille pas au boulot aujourd’hui, au risque de me faire écharper par mon patron. Cependant, mes habitudes restaient inchangées, et il était sans doute mieux que je ne m’attarde pas chez Yuuki malgré la nuit que nous avions passé ensemble. Ah… je détestais être aussi terre à terre dès le réveil… mais la réalité me rattrapait toujours trop vite.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 2 Déc - 0:25
  
    Quand je reposais mon regard sur lui que je vis qu’il souriait. Il ouvrit finalement les yeux et son regard croisa aussitôt le mien son sourire s’agrandit ce qui me fit de nouveau sourire. À quand remontais la dernière fois ou j’avais réveillé quelqu’un comme ça? À le regardé ainsi je sentis les battements de mon cœur s’accélérer et je les ignorai. Pourquoi d’ailleurs? J’en savais trop rien.

    - Est-ce que j’ai vraiment l’air d’un chaton ?
    murmura-t-il. Si tu réponds ‘oui’ ma vie va s’effondrer, sache-le.

    Il se mit à rire et je joins mon rire au sien alors qu’il posait sa main sur la mienne. Il me faisait pensé à un chat il était mignon je n’y pouvais rien. Il était rare que je dise des trucs pareils à quelqu’un. Il passa sa main sur son visage repoussant la mienne du même coup.
    Il se redressa puis s’étirait j’assistais sans doute à ses manies du matin. Chacun avait sa façon pour se réveiller et lui c’était sans doute comme ça. Il posa son regard sur moi de nouveau. J’aimais le regard qu’il posait sur moi c’était un regard normal et pas l’un de ces regards qui me dévore… j’avais l’impression d’être juste normal devant lui.

    - Il est quelle heure ?

    Je tournai la tête pour regardé mon réveille matin qui était sur le meuble dans un coin de la chambre. Je le mettais loin du lit pour être sur de me lever le matin. Je dus toute fois me lever pour aller voir l’heure vue qu’il y avait quelque chose devant. Je tassais le chandail qu’il y avait et vue l’heure. 10heure c’était quand même une bonne heure pour se lever. Je me retournai et m’approchai de nouveau du lit.

    - Il est à peine 10heure.

    En me levant tout à l’heure je pensais qu’il était un peu plus tard que ça. Habituellement après une nuit comme celle que j’avais passée je dormais assez longtemps. Mais bizarrement cette nuit j’avais super bien dormit et j’avais eus un sommeil réparateur. Toutefois j’étais content aujourd’hui je n’avais pas de boulot. Maintenant j’espérais qu’il voudrait rester au moins manger avec moi. Habituellement si quelqu’un resté à couché ici après avoir couché avec moi il s’en allait quand le jour se pointait… étrangement je ne voulais pas qu’il s’en aille.

    - Tu veux manger? J’ai préparé le petit déjeuner.

    J’en avais fait pour deux en plus se serait dommage qu’il parte et refuse mon invitation. Mais tout était possible non. J’attrapais son boxer par terre et le lui donnait pour qu’il l’enfile et par la suite je l’amenais avec moi dans la cuisine lui montrait la table que j’avais mit les assiettes y était posé et n’attendait que nous.

    - J’insiste vraiment pour que tu mange ici, dis-je lentement.

    Ainsi je lui retirais toute idée de partir d’ici comme un voleur. Mais il pouvait encore refusé, mais je voulais vraiment qu’il reste. Je me sentais bien en sa présence… il semblait comblé quelques chose que je n’avais pu depuis un certain temps.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 2 Déc - 1:16
  
A ma question, Yuuki se retourna pour aller dans un coin de la chambre. Oh ça m’étonnait qu’il ait besoin d’aller voir, personnellement c’était la première chose que je faisais en me réveillant : regarder l’heure. Mais il faut dire que j’étais du genre à calculer le temps exact que j’avais ans la journée, c’était un comportement un peu névrotique mais je m’y étais fait depuis longtemps.
Il se retourna et revint finalement vers moi.

- Il est à peine 10heure.

Tant que ça ? Décidément, j’étais nul pour faire des estimations. Il était si tard ? Enfin, je n’avais rien à faire donc ce n’était pas grave, mais… depuis combien de temps n’avais-je pas autant dormi ? Enfin, sans compter les jours que j’avais passé inconscient après mon agression bien sûr… Ceci dit, ce n’était pas désagréable de dormir un peu plus tard que d’habitude, et je suppose que si mon subconscient m’avait laissé tranquille cette nuit c’était pour me laisser profiter d’une douceur dont je n’avais que très peu l’habitude. Et je ne pouvais pas dire que j’avais mal dormi, c’était tout le contraire, je m’étais senti en sécurité et je m’étais d’ailleurs endormi plus rapidement aussi. Pour une fois, ça ne me faisait pas de mal après tout.

- Tu veux manger? J’ai préparé le petit-déjeuner.

Je le regardai en haussant légèrement les sourcils. Manger ici ? J’avais plutôt prévu de filer rapidement pour ne pas laisser l’embarras s’installer, et même si je ne pouvais maintenant pas dire que je devais aller bosser, parce que vu l’heure je serais carrément en retard, mais je pouvais trouver une excuse, je trouvais toujours des excuses quand j’en avais besoin. Mais Yuuki ne me laissa pas le temps de répondre, il s’approcha un peu plus et me donna mon boxer. Je l’attrapai en riant nerveusement et l’enfilai avant de me lever, j’eus tout juste le temps d’attraper mon jean qui, par chance, n’avait pas échoué loin du lit et de l’enfiler lui aussi avant que Yuuki ne m’entraine hors de la pièce jusqu’à la cuisine. La table était dressée, pour deux.

- J’insiste vraiment pour que tu manges ici, dit-il lentement.

Il était vraiment attentionné, pourtant ça me surprenait parce que j’avais l’impression qu’il était tout aussi habitué que moi à avoir des aventures sans lendemain, ce qui implique également sans attention de ce genre. En plus de ça, ça sentait bon, et j’avais plutôt un appétit féroce le matin. Je levai les yeux vers Yuuki.

- D’accord, mais c’est bien parce que c’est toi, répondis-je en souriant. Et puis comme ça c’est l’occasion de voir si tu cuisines aussi bien que tu le dis dans tes interviews.

Je fis un petit clin d’œil puis on alla s’installer à la table, l’un en face de l’autre. Je dois avouer que je ne lisais pas spécialement les interviews dans les magazines, mais quand on travaillait avec des femmes encore relativement jeunes qui aimaient lire des magazines, on en entendait forcément plus que ce qu’on souhaitait savoir.
Je pris les baguettes entre mes doigts pour commencer à manger et portai un morceau d’omurice à ma bouche, un léger "hmm" m'échappa.

- Bon, j’avoue que tu n’es pas de ces mannequins qui mentent pour se mettre en valeur… c’est vraiment délicieux.

Je lui souris de nouveau et rebaissai les yeux sur mon assiette.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Lun 3 Déc - 2:12
  
    Ce n’était pas dans mes habitudes de garder une conquête chez moi le matin après une nuit, mais celle que nous avions passée était tellement différente de celle habituelle. Mais la je jouais au mec attentionner avec quelqu’un que je connaissais à peine. Que m’arrivait-il? J’étais différent de d’habitude juste à cause de sa présence?

    - D’accord, mais c’est bien parce que c’est toi, répondit-il en souriant. Et puis comme ça c’est l’occasion de voir si tu cuisines aussi bien que tu le dis dans tes interviews.

    Il fit un clin d’œil alors que moi j’étais surpris. Il lisait des magazines de ce genre? Je ne me souvenais pas trop d’avoir dit que je savais cuisiner dans une interview quoi que s’était arrivé une ou deux fois maximum ou j’en avais fait mention. J’étais pas un chef cuisinier, mais je savais me débrouiller parce que sinon je pense que j’irais tout le temps au restaurant.
    Il prit place en face de moi, je le regardai prendre les baguettes et les plongé dans l’omurice et j’attendais patiemment sa réaction. J’entendis un léger « hmm ».
    Un sourire s’installa sur mes lèvres c’était bon signe son « hmm ».

    - Bon, j’avoue que tu n’es pas de ces mannequins qui mentent pour se mettre en valeur… c’est vraiment délicieux.

    Il me fit un sourire et reposa son sourire sur son assiette.
    Je ne voyais pas de raison de mentir quand je faisais des interviews il n’y avait rien à mon avantage de me dire. Et sa ne me donnait rien de mentir et mon agence n’était pas du genre à me dire ce que je devais dire ou pas. Je pris mes baguettes à mon tour et commençai à mangé. À quand remonté mon dernier vrai petit déjeuner comme ça? À beaucoup trop longtemps je crois.

    -Je ne vois pas l’intérêt de mentir dans mes entrevues.

    Et pourtant mentir aux gens sa par contre j’y arrivais… combien de fois avais-je caché des choses à Akira qui risquais de beaucoup trop le blessé à mon avis à moi. Mais bien évidemment quand je ne voulais pas répondre à une question je la détournais assez facilement. N’empêche que j’étais assez fière de moi mon omurice était vraiment délicieuse. Et sa faisait du bien un bon petit déjeuner japonais.

    -Au fait, je voulais te demander…

    Comment est-ce que je pouvais lui demander cela au juste? Il allait sans doute prendre peur si je lui demandais ouvertement. Mais après ce qui c’était passer cette nuit j’avais envie de le revoir… quelque chose en moi me disait qu’il était important que je le revois. Et ce n’était pas seulement une impression si je me fiais à comment j’allais depuis qu’il était dans la maison c’était sans doute vrai. Mon corps réagissais pas comme d’habitude et mon cœur non plus.

    -Tu pourrais me laissé ton numéro de téléphone… on pourrait se revoir…

    Je me voyais mal lui expliquer pourquoi je voulais le revoir, mais avec lui je ne ressentais pas le besoin de me prendre une dose de drogue pour bien allé. Et je n’arrivais pas à comprendre pourquoi sa faisait ça. Je ne ressentais pas le manque que je devrais habituellement ressentir le matin. Je passais une main dans mes cheveux et terminai de manger.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Lun 3 Déc - 21:04
  
Cela faisait vraiment un bail que je n’avais pas pris un petit-déjeuner en compagnie de quelqu’un… tout du moins de quelqu’un qui n’était pas un de mes collègues, car il arrivait souvent que l’on fasse des réunions autour d’un café et de viennoiseries, histoire que les changements ou directives soient annoncés en douceur.

- Je ne vois pas l’intérêt de mentir dans mes entrevues.

Je le regardai et souris. Il n’en voyait peut-être pas l’intérêt, mais il y en avait probablement beaucoup qui l’avaient vu bien avant qu’il se pose ne serait-ce que la question. Mais je suppose qu’il n’était pas comme ça, en effet, et cette espèce de naïveté qui transparaissait dans ses mots le rendait assez mignon.

- Tu n’aurais pas été le premier à le faire, soufflai-je.

Non, ni le dernier d’ailleurs. Je continuai à manger et un léger silence s’installa. Je regardai discrètement Yuuki, je dois dire que ça me perturbait de me sentir aussi à l’aise avec lui. Le courant passait vraiment bien entre nous, mais si ce n’était que ça, ce ne serait pas aussi gênant. Si ça n’avait été que ça j’aurais pu me dire que, malgré tout, on aurait pu rester amis s’il le souhaitait, mais je me connaissais, et lorsque je n’arrivais pas à calculer mes propres réactions je savais pertinemment que ça n’amenait rien de bon. J’allais donc devoir me faire violence pour ne pas trop penser à ce que je voulais réellement, je préférais rester raisonnable.

- Au fait, je voulais te demander…

Je relevai les yeux vers lui, me rendant compte qu’il cherchait ses mots, ce qui ne me disait rien qui vaille. Je rebaissai rapidement les yeux, me demandant s’il était possible que nous ayons pensé à la même chose… et si c’était le cas, ça ne m’aiderait pas du tout.

- Tu pourrais me laisser ton numéro de téléphone… on pourrait se revoir…

Je resserrai mes doigts sur les baguettes pour ne pas les faire tomber, ça faisait trop cliché, cependant je n’en pensais pas moins. Ah pourquoi est-ce qu’il me demandait ça tout à coup ? Je posai les baguettes sur la table et soupirai doucement. Autant d’habitude ça ne me dérangeait pas de parler ainsi, autant là je ressentais un douloureux pincement au cœur rien qu’à y penser.

- Je… je ne crois pas que ce serait une bonne idée, répondis-je. Tu es quelqu’un de gentil mais…

Je me mordis la lèvre, cette fois c’était moi qui cherchais mes mots. Mais comment est-ce que je pouvais lui dire que je ne voulais pas le revoir parce qu’il se droguait ? Enfin, c’était probablement une raison plus que valable, mais je ne savais que trop bien ce qu’il traversait, je savais que sans cette épreuve, il ne serait pas tombé aussi bas. J’aurais presque l’impression de lui reprocher d’avoir fait son possible pour supporter la douleur. Mais tout ça… cette histoire de drogue, c’était au-dessus de mes forces.

- Mais je ne peux pas… Tu me l’as dit hier, non ? Tu ne comptes pas rester à jeun juste parce que j’ai réussi à te distraire et je… je ne veux pas être mêlé à ça.

Je n’osai pas le regarder de nouveau, ça me faisait mal de lui dire une telle chose, pourtant c’était la vérité. Il pourrait être le mec le plus gentil de cette planète, je ne voulais pas avoir affaire à lui s’il continuait à se droguer, et encore une fois, je ne me voyais pas lui suggérer que c’était sa drogue, ou moi. Ce n’était pas à moi de faire ça, je n’étais probablement pas fait pour lui alors je ne pouvais ni ne voulais lui imposer ça. Je me trouvais même idiot de le penser.
Je me levai, l’atmosphère était trop lourde à présent pour que je reste ici, et me dirigeai vers la porte de la cuisine.

- Je pensais qu’on était d’accord sur le fait que ça ne devait n’être qu’une seule nuit… désolé.

Je repartis vers la chambre, je devais récupérer ma chemise avant de partir pour de bon. C’était dommage, j’aurais préféré qu’on se quitte sans avoir eu cette conversation.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mer 5 Déc - 16:04
  
    À sa réaction, je compris que je venais de faire une énorme erreur… j’aurais eu envie de disparaître maintenant. Il posa ses baguettes sur la table pour ensuite soupiré. J’avais vraiment fait une bourde c’était assez claire. Je sentis une once de panique monté en moi et je ne pouvais même pas expliquer pourquoi…

    - Je… je ne crois pas que ce serait une bonne idée, répondit-il. Tu es quelqu’un de gentil mais…

    Je sentis un pincement au niveau de mon cœur et une once de peur… Mais? Je regrettai maintenant vraiment d’avoir parlé j’aurais du me taire et garder ça pour moi. Déjà que ce n’était pas dans mes habitudes de demander le numéro de quelqu’un avec qui j’avais couché habituellement je ne voulais pas les revoir… mais avec lui c’était différent. Et je cherchais à comprendre pourquoi…
    Mais son mais? Qu’allait-il me dire? J’avais un peu peur qu’il me reparle de la drogue et je pense qu’au fond je le comprendrai de le faire. Je croisais mes bras sur mon torse attendant qu’il continu.

    - Mais je ne peux pas… Tu me l’as dit hier, non ? Tu ne comptes pas rester à jeun juste parce que j’ai réussi à te distraire et je… je ne veux pas être mêlé à ça.

    Il ne me regardait même pas en me disant cela et ce que j’avais crains venait d’arriver… la drogue hein?... Comment pouvais-je lui expliquer que en sa présence je ne ressentais pas spécialement le manque et le besoin d’en avoir? C’était assez bizarre en soit que si je lui disais il partirait sans doute en courant… quoi que de toute façon il allait sans doute partir maintenant que j’avais fait une gaffe. J’étais vraiment stupide quand même d’avoir cru qu’il voudrait bien me donner son numéro de téléphone.
    Il se leva finalement de la table et se dirigeait vers la porte de la cuisine, je me le vais alors à mon tour.

    - Je pensais qu’on était d’accord sur le fait que ça ne devait n’être qu’une seule nuit… désolé.

    Avant même que je ne fasse quoi que ce soit il était partit dans ma chambre, je le suivais et je refermai la porte derrière moi. Je me mordis la lèvre maintenant il fallait que je trouve ce que j’allais lui dire. À présent il voulait sans doute partir et je le comprenais parfaitement n’importe quoi après ça aurait voulut partir et avoir la paix en plus, mais malheureusement pour lui, je suis assez tenace… quoi que non… j’étais plus à avoir ce que je voulais. Mais la… je ne sais pas, je soupirais et posait mon regard sur lui alors qu’il terminait de s’habiller.

    -Tu ne comprends pas, soufflai-je lentement.

    Non il ne comprenait pas et si je ne lui disais rien il ne comprendrait pas, mais je devais trouver comment lui dire sans qu’il prenne peur. Déjà que moi je ne comprenais pas très bien pourquoi sa présence me faisais ça est-ce que lui pourrait comprendre pourquoi je voulais le revoir? Si je voulais le revoir c’est justement je voulais qu’il remplace ma drogue… c’était bizarre dit comme ça, mais c’était ça.

    -En ta présence, je ne ressens pas le besoin de prendre de la drogue ni le manque…


    Je commençais ainsi… je ne sais pas s’il allait me croire, mais c’était la stricte vérité, mais ce que j’allais dire ensuite accepterait-il? Je m’avançai et m’approchais de lui, je passais mon bras autour de sa taille collait mon torse contre son dos et je respirais son odeur. Son parfum avait une odeur agréable et apaisante. C’était plutôt sympa. Je le retournais ensuite pour qu’il soit face à moi et je passais ma main sous son menton lui relevait le visage.

    -C’est comme si toi tu étais une drogue pour moi… tu annule tout les effets de l’autre… je sais que ce que je vais dire va te paraître fou… Mais veux-tu être ma nouvelle drogue?

    Je me reculais fermais les yeux m’attendant au pire comme une gifle par exemple. Mais j’avais réussis à lui dire.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mer 5 Déc - 20:47
  
Je lui en voulais d’avoir abordé le sujet, je ne voulais pas qu’on se quitte dans ces circonstances, c’était compliqué, parce que j’aurais aimé ne pas avoir à le quitter du tout. Non mais qu’est-ce qui me prenait ? Pourquoi je me sentais mal d’avoir du lui parler comme ça ? J’en avais presque l’habitude, ce n’était pas la première fois, c’était… c’était frustrant de me sentir aussi démuni alors que c’était moi qui ne souhaitais pas le revoir.
Je l’entendis entrer à son tour dans la chambre alors que j’attrapai ma chemise pour la remettre et commençai à la boutonner, la porte se referma, je me retins de me retourner pour lui faire face, je ne m’en pensais toujours pas capable.

- Tu ne comprends pas, souffla-t-il lentement.

Je soupirai, qu’est-ce qu’il y avait à comprendre de plus ? Pourquoi, lui, ne voulait-il pas comprendre ? Je me sentais assez mal de lui faire des reproches sur quelque chose que j’aurais été capable de faire pour qu’il ne m’oblige pas à m’y confronter encore. Qu’est-ce qu’il voulait que je lui dise d’autre ? Qu’est-ce que je pouvais ajouter pour le convaincre de me laisser partir sans insister pour que l’on se revoie ?

- En ta présence, je ne ressens pas le besoin de prendre de la drogue ni le manque…

Je fronçai les sourcils et baissai la tête, s’il disait ce genre de chose, il n’allait que plus me pousser à partir. Je ne voulais pas entendre ce genre de chose, ça n’avait pas de sens. Cela ne faisait pas douze heures que nous nous étions rencontrés, comment pouvait-il affirmer que j’avais cet effet-là sur lui, hein ?
Yuuki se rapprocha de moi et m’enlaça en se collant contre mon dos, je sentis son souffle dans mon cou et frissonnai. C’était injuste qu’il me serre contre lui alors qu’il me faisait tout autant d’effet que je lui en faisais. Il me retourna vers lui et passa sa main libre sous mon menton pour que je le regarde.

- C’est comme si, toi, tu étais une drogue pour moi… tu annules tous les effets de l’autre… je sais que ce que je vais dire va te paraître fou… Mais veux-tu être ma nouvelle drogue ?

Ah tiens… on m’avait déjà affublé de bien des surnoms, mais me qualifier de « drogue » c’était la première fois… dans la bouche d’un drogué, ça aurait pu être plaisant. Il se recula finalement et je terminai de boutonner ma chemise en soufflant. Il voulait que je devienne son substitut, qu’est-ce que j’étais censé en penser ?

- Tu dis des conneries… c’est pas moi qui te vide la tête, c’est le sexe.

Et en le disant je me rendis compte que, aussi vrai que c’était, c’était également douloureux. J’avais beau ne pas désirer une relation stable, ce genre de relation ne me tentait pas non plus. A quoi ça allait nous mener ? Une fois son deuil convenablement fait, qu’est-ce que cette relation deviendrait ? Non, c’était pas sérieux, il pouvait pas… il pouvait pas demander ça.

- Et je ne veux pas de ça… qu’est-ce que tu feras quand tu te rendras compte que tu te faisais des idées et que, même si je reste avec toi, tu as quand même besoin de ta drogue ?

Je refusais de croire que je compensais aussi facilement cette dépendance à la drogue qu’il prenait, et il finirait bien par s’en apercevoir lui-même, en attendant je ne voulais en aucun cas prendre le risque de m’attacher à lui plus encore, et je savais que j’étais trop bien parti pour en sortir indemne s’il me laissait le moindre espoir.
Je contournai Yuuki, bien décidé à m’en aller, et posai ma main sur la poignée de la porte pour sortir.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mer 5 Déc - 21:45
  
    Je commençai tranquillement à regretté mes mots… je me disais que finalement j’aurais du garder ça pour moi. J’avais utilisé le mot drogue pour le qualifier… je pense que si on me disait ça à moi je trouverais ça plutôt insultant. Mais c’était la vérité dans un sens il avait un tel effet sur moi et je n’arrivais pas à comprendre.

    - Tu dis des conneries… c’est pas moi qui te vide la tête, c’est le sexe.

    Je le regardais surpris en haussant un sourcil j’étais surpris qu’il dise ça comme ça… mais dans un sens je le comprenais de pensé ça. Mais ce n’était tellement pas le sexe qui avait fait ça. Si c’était le cas à toute les fois que j’avais couché avec quelqu’un j’aurais été a jeun, mais non je ne l’étais pas. Il ne le savait pas mais il était le premier avec qui je couchais alors que j’avais toute ma tête et ou je n’avais pas prit de drogue.

    - Et je ne veux pas de ça… qu’est-ce que tu feras quand tu te rendras compte que tu te faisais des idées et que, même si je reste avec toi, tu as quand même besoin de ta drogue ?

    Pourquoi disait-il ça? Qui essayait-il de convaincre ? Je croyais en ce que je pensais et ce que je disais. Je ne pense pas que si je l’ai à porté de main, je vais consommer. Je pouvais comprendre qu’il ne veule pas être mêlé à quelqu’un qui prend de la drogue, mais je voulais justement régler le problème avec son aide.
    Il termina de boutonner sa chemise puis me contourna, il allait partir et cette fois ce serait pour de bon à moins que je ne trouve un moyen. Il posa sa main sur la poignée de la porte pour sortir, je m’approchais encore une fois de lui enroulait ma main autour de son poignet.

    -Si c’était le sexe, je serais probablement encore avec toi dans mon lit à « baiser » si c’était réellement ça ma drogue.

    J’étais moi-même surpris par mes propres mots sachant que la nuit dernière avec lui avait été loin d’être une baise. Je trouvais ça assez vulgaire même. Est-ce que j’espérais qu’il comprenne en parlant ainsi? Je risquais plus de mangé une claque si je continuais comme ça je pense bien. Mais fallait que j’arrive à lui démontrer que c’était vrai. Et savoir qu’il voulait partir d’ici me faisait un petit quelque chose que j’essayais d’ignorer. Il m’avait fait revivre cette nuit en quelques sortes.

    -Écoute Shin… tu es le premier avec qui je couche sans prendre une dose et je te le jure près de toi je ne ressens pas le besoin d’en avoir d’en prendre crois-moi.

    Je l’attirais vers moi et le plaquai ensuite doucement contre la porte de ma chambre. Je ne voulais pas lui faire peur, mais je voulais qu’il comprenne que j’étais sérieux et c’était bien sa le plus effrayant je crois bien. S’il refusait qu’allais-je faire? Je nichais mon visage dans son cou et humais encore son odeur cherchant ce que j’allais lui dire. Je ne savais pas quel mot je devais utiliser.

    -S’il te plaît sors-moi de cet enfer. J’ai besoin de toi. On se connait pas je le sais, mais je le sens au plus profond de moi. Et je ne suis pas un baratineur.

    Je me reculai pour le regarder droit dans les yeux en espérant qu’il voit que j’étais sincère, je posai ma main sur sa joue et la caressait doucement. J’avais besoin de lui j’en étais persuadé il avait un rôle à jouer dans ma vie…




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Jeu 6 Déc - 12:25
  
Une part en moi me demandait de ne pas partir, de l’écouter, de comprendre où il voulait en venir… cependant ce que j’en avais compris pour le moment me donnait plus férocement envie de m’en aller même si cette conversation resterait un moment dans ma tête, car je commençais à penser que, lui aussi, aller me hanter…
Mais lorsque je voulus ouvrir la porte, il attrapa mon poignet et je cessai mon geste sans pour autant le regarder.

- Si c’était le sexe, je serais probablement encore avec toi dans mon lit à « baiser » si c’était réellement ça ma drogue.

Je levai les yeux vers lui, qu’essayait-il de faire en parlant de cette manière ? De me faire réagir ? Il y avait peu de chance qu’il y parvienne, j’avais entendu bien pire que ça venant de personnes que je n’aurais même pas soupçonné. Quoi qu’il en soit, il voulait me convaincre que je me trompais, mais j’étais certain du contraire. Qu’est-ce que ça pouvait être sinon le sexe ? On se connaissait à peine, il ne savait presque rien de moi... d’accord nous partagions les mêmes douleurs, mais j’en savais bien plus sur lui que l’inverse. Il finirait bien par se rendre compte que je n’étais pas la personne qu’il croyait.

- Écoute Shin… tu es le premier avec qui je couche sans prendre une dose et je te le jure près de toi je ne ressens pas le besoin d’en prendre crois-moi.

Il me prit dans ses bras et me plaqua contre la porte de la chambre, il enfouit son visage dans mon cou et son souffle sur ma peau me fit frissonner encore une fois. Je me retins difficilement de l’enlacer, pourtant tout mon corps me criait de le faire, et mon cœur m’en suppliait. Il n’avait pas pris de dose hier soir pour coucher avec moi ? La belle affaire… ceci dit je trouvais ça dur pour ses autres conquêtes s’il le faisait systématiquement. Mais ça ne m’aidait pas plus à me persuader qu’il pourrait se passer vraiment de sa drogue, au contraire… même si une fois il avait oublié son manque, je ne savais pas s’il était possible que ça continue.

- S’il te plaît sors-moi de cet enfer. J’ai besoin de toi. On se connait pas je le sais, mais je le sens au plus profond de moi. Et je ne suis pas un baratineur.

Mon cœur se mit à battre plus fort brusquement et je regardai Yuuki alors qu’il s’écartait de moi pour me regarder lui aussi. Il n’était pas nécessaire qu’il me dise qu’il ne me baratinait pas, je me doutais bien que ce n’était pas son genre, mais il y avait toujours une marge entre le fait qu’il soit persuadé que ce soit vrai, et que ça le soit réellement. On pouvait blesser même avec la meilleure volonté du monde. Mais qu’il me dise qu’il avait besoin de moi… je n’avais pas entendu ça depuis des années.
Il posa sa main sur ma joue pour la caresser, je baissai les yeux. Comment est-ce que je pouvais le sortir de son enfer alors que moi-même je vivais un enfer quotidien qui me poussait à coucher avec n’importe qui pour pouvoir oublier quelques heures… Nous étions tellement similaires.

- Yuu… pourquoi moi ? Je ne suis pas capable de m’aider moi-même, comment veux-tu que je te sorte de quoi que ce soit ? Crois-moi je voudrais… mais j’en suis pas capable.

Je préférais être honnête. Depuis que j’avais perdu la personne la plus importante de ma vie je me laissais divaguer sans m’accrocher à rien, je n’avais pas la force de m’accrocher… et je lui avais fait comprendre que tout ce que j’attendais, c’était l’instant de ma mort… même en sachant ça, il voulait mon aide ? J’aurais trop peur de lui faire plus de mal que de bien si je tentais quoi que ce soit.
Je relevai les yeux vers lui.

- Tout ce qui risque d’arriver c’est que tu sombreras un peu plus encore avec moi parce que tu m’auras fait confiance, et je veux pas que ça t’arrive…

Je ne souhaitais à personne de vivre comme je le faisais, moi ça me convenait puisque je ne croyais plus à rien, mais Yuuki… s’il voulait que je l’aide c’est qu’il voulait s’en sortir, et je savais que j’étais loin d’être le meilleur choix qu’il pouvait faire.
Je pris sa main pour l’enlever de mon visage, il fallait qu’il comprenne, lui aussi, que même si je le souhaitais, je risquais de lui faire plus de mal que de bien. Je me rapprochai pour déposer un baiser sur ses lèvres, un dernier baiser, et j’espérais qu’il me laisserait partir.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Jeu 6 Déc - 23:06
  
    Il baissa les yeux et je fus presque déçu de perde ce contact visuel. J’attendais sa réponse avec impatience maintenant et j’espérais qu’il voudrait bien m’aider. Je voulais vraiment pouvoir m’en sortir cette fois.

    - Yuu… pourquoi moi ? Je ne suis pas capable de m’aider moi-même, comment veux-tu que je te sorte de quoi que ce soit ? Crois-moi je voudrais… mais j’en suis pas capable.

    Pourquoi pensait-il ça? Alors que juste sa présence faisait beaucoup pour moi. Je caressais doucement sa joue. Honnêtement j’aurais aimé entendre de sa bouche oui je veux bien t’aider… mais lui n’était pas capable de s’aider? Comment sa pouvait être possible? Je m’en fichais s’il n’arrivait pas à s’aider lui-même moi je pourrais l’aider alors que lui m’aidait non?
    Il releva finalement les yeux vers moi.

    - Tout ce qui risque d’arriver c’est que tu sombreras un peu plus encore avec moi parce que tu m’auras fait confiance, et je veux pas que ça t’arrive…

    Il pensait vraiment que je pouvais tomber encore plus bas que je ne l’étais maintenant? Je pense qu’avec lui au contraire, je reverrais la lumière et non je ne sombrerais pas. J’étais déjà dans les abîmes des enfers, je ne pouvais donc définitivement pas finir plus bas alors que j’avais touché le fond depuis maintenant trop longtemps. Je voulais avoir confiance en lui et une voix me disait que je pouvais lui faire confiance.
    Il prit ma main et l’enleva de sur son visage, je le regardais surpris par son geste. Il s’approcha toutefois de moi pour déposer un baiser sur mes lèvres. Je passais ma main libre derrière sa nuque pour approfondir se baiser il aurait été stupide que je ne le fasse pas.
    Je mis fin au baiser après quelques délicieuses minutes, je plongeais mon regard dans le sien.

    -Je serais la pour toi, commençai-je. Je t’aiderais moi aussi autant que je le pourrais.

    Je ne voulais pas qu’il parte pour ensuite ne plus le revoir j’avais peur de ce qu’il arriverait par la suite. Que ferai-je s’il partait? J’allais sans doute courir chez mon revendeur pour avoir une dose pour oublié ce qui c’était passez cette nuit avec lui. Mais je pense que même si on me disait que je devais oublier ce qui c’était passé avec lui je n’y arriverais pas c’était la première fois qu’une chose comme celle là m’arrivait.
    Je voulais le revivre encore, je ne voulais pas que sa finisse maintenant et que je finisse comme d’habitude à planer et à être avec quelqu’un dont la présence m’importait que très peu.

    -S’il te plaît Shin…

    Je caressais doucement sa nuque le fixant toujours dans les yeux et faisant un tendre sourire. À quand remontais la dernière fois ou j’avais été aussi doux avec quelqu’un? À beaucoup trop longtemps. Il me faisait faire des choses que je n’aurais pas pensé refaire avant un moment.

    -Laisse moi une chance…

    Une seule chance juste une… celle qui prouverait qu’il avait un effet bénéfique pour moi par rapport à la drogue. Mais que je pouvais aussi l’aider alors que lui m’aiderait. J’avais de l’espoir et j’étais sur qu’on pourrait y arrivé. Je posais un baiser sur son front remontait ma main dans ses cheveux et les caressais doucement.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
  


Revenir en haut Aller en bas

[NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flower Four - Résurrection ::  :: Zones Résidentielles :: Quartier aisé :: #200-