AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Ven 9 Nov - 22:08
  
Les lèvres de Yuuki divaguaient dans mon cou, sur ma nuque ou encore mon oreille, je me sentais frémir et il ne me lâchait. J’avais conscience que le chauffeur du taxi nous regardait dans son rétroviseur par moment, ça ne me gênait pas, et puis nous ne faisions encore rien de très grave, tant pis si ce peu le choquait, quoiqu’il m’énervait à jouer les voyeurs.
Croisant une fois de plus son regard, qu’il détourna aussitôt, je glissai mes doigts sur la joue de Yuuki pour qu’il relève la tête vers moi et je l’embrassai. Je me sentais bien avec lui, pas simplement physiquement, je me sentais vraiment bien en sa présence, ce qui ne m’arrivait jamais avec d’autres hommes, pas comme ça en tout cas.

Je rompis rapidement le baiser et approchai ma bouche de son oreille, l’effleurant.

- Sois sage, soufflai-je tout doucement. On est en train de choquer le chauffeur, il va en faire des cauchemars cette nuit.

Je ris doucement et m’écartai, je m’étais fait assez remarquer pour ce soir.
Le trajet se termina rapidement et le taxi s’arrêta devant une maison, assez grande. Et nous étions dans un quartier un peu plus riche que le mien, ça se voyait rien qu’aux façades. Alors c’était dans ce genre d’endroit que les mannequins vivaient… c’est sûr qu’à côté, mon appartement faisait un peu misérable. Yuuki me fit sortir puis il paya avant de me rejoindre, il reprit ma main pour m’entrainer vers la maison où il nous fit entrer. On se déchaussa dans l’entrée puis il me fit avancer jusque dans ce qui semblait être le salon.

- Tu vis tout seul là-dedans ? m’étonnai-je.

Ça me paraissait grand pour une personne, enfin peut-être qu’il aimait l’espace après tout, ça pouvait se comprendre, et c’est pas comme s’il avait pas les moyens. Je regardai autour de moi puis me figeai en entendant japper quelque part dans la maison. Quelques secondes après, un tout petit chien se précipita vers nous, il s’arrêta à peine à mes pieds puis sauta sur son maitre. Les chiens ne m’aimaient pas trop en général, je préférais les chats.
Je me tournai vers Yuuki en souriant, c’était vraiment un petit chien…

- C’est marrant, j’aurais pas imaginé que tu…

Je m’interrompis, mon regard venait de se poser sur une photo posé sur le meuble à côté de moi. J’écarquillai les yeux et l’attrapai.

- T-Tanaka-san !?

Bordel quel con ! Bien sûr, non mais quelle nouille ! Voilà où j’avais déjà vu Yuuki, à l’enterrement de Tanaka-san. C’était son fiancé. Je soupirai, dire que j’avais espéré oublier un peu tout ce qui me trottait en tête le temps d’une soirée, et voilà que ça me revenait comme un boomerang, à croire que je ne pourrais jamais me détacher de tout ça.



_________________


I can also be cute


Dernière édition par Shin Uemura le Lun 10 Déc - 1:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Ven 9 Nov - 23:24
  
    Je ne le lâchais pas et continuais encore de l’agacer je pense que la soirée avait été assez pour nous chauffer l’un et l’autre. Maintenant je voulais que sa finisse et en beauté. Bon il y avait certes un voyeur avec nous, mais pour l’instant je ne m’en souciais vraiment pas beaucoup.
    Puis je sentis les doigts de Shin glisser sur ma joue pour me relever la tête vers lui et il m’embrassa, je répondis à son baiser sans problème. Contrairement à d’habitude, j’avais l’impression que c’était normal. Quelque chose chez Shin m’attirait réellement ce qui n’arrivait jamais enfin pas aussi intensément. C’était particulier.

    Il rompit rapidement baiser approcha sa bouche de mon oreille l’effleurant et je frissonnais, mais j’étais un peu déçu qu’il est coupé cours à se baiser.

    - Sois sage, souffla-t-il. On est en train de choquer le chauffeur, il va en faire des cauchemars cette nuit.

    Je joins mon rire au siens, mais je m’en fichais bien du chauffeur et puis s’il le voulait vraiment il pouvait nous viré de sa bagnole n’importe quand alors sa ne devait pas lui déplaire tant que ça. Le taxi s’arrêta finalement devant chez moi, je fis descendre Shin avant moi fouillais dans mes poches pour trouver mon portefeuille et je payais le chauffeur et le remerciais en souriant.
    J’attrapais la main de Shin et l’entraînait avec moi jusque dans la maison. On retirait nos chaussure puis il avança jusqu’au salon. Je posais mes clés sur le petit meuble près de la porte avec avoir verrouiller cette dernière et j’allumais la lumière.

    - Tu vis tout seul là-dedans ? s’étonna-t-il.

    Je hochais simplement la tête… après la mort d’Akira, je n’avais pas voulu garder le loft que nous partagions à l’époque. J’avais acheté une maison avec deux chambres. Dans l’une des chambres, il y avait mes affaires et dans l’autre celle d’Akira. J’avais tout gardé de lui. La chambre avec ses biens était comme un petit sanctuaire pour moi. Je m’y retrouvais souvent quand j’avais besoin de réfléchir et j’avais l’impression qu’Akira était dans cette pièce.
    Les aboiements de Spookie me sortir de mes pensé. Je me penchais et pris la petite bête dans mes bras et le flattait tranquillement alors qu’il me léchait la joue. Il c’était ennuyé de moi se pauvre petit. Shin se retourna vers moi.

    - C’est marrant, j’aurais pas imaginé que tu…

    Il ne termina pas sa phrase je haussais un sourcil surpris et je vis que son regard était poser sur le meuble à côté de lui. Il attrapa le cadre de la photo de Kira ce qui me surpris vraiment beaucoup. Et je me demandais comment réagir.

    - T-Tanaka-san !?

    J’écarquillais les yeux surpris, il connaissait Akira? C’était possible? Alors la c’était évident que le monde était petit s’il le connaissait. Je m’approchais doucement de Shin avec Spookie dans les mains qui aboya une nouvelle fois. Cette photo était l’une de mes préféré de Akira. Il y avait beaucoup de photos d’Akira dans cette maison d’ailleurs, mais je ne pouvais pas faire autrement. Je posais Spookie par terre et je le sentis s’appuyer sur ma jambe. Je pris le cadre des de Shin et le reposait à sa place.

    -Tu connais Akira?

    Il fallait que je pose la question… mais en y repensant quand Akira est mort j’ai fais la une de quelques magazines et journaux. Peut-être l’avait-il vue là… je regardais la photo de Kira et un petit sourire triste pris naissance sur mes lèvres. Je reposais le cadre à son emplacement spécifique. Mais maintenant tout ce que j’avais essayer d’oublié refaisais surface, je passais une main sur mon visage et dans mes cheveux et je m’éloignais un peu.

    -Que je suis bête, il a fait la une des magazines par ma faute, soufflais-je.

    J’allais dans la cuisine allumait la lumière et fouillait dans le frigo pour trouver quelque chose à boire. Je devais bien avoir quelque chose à boire dans cette maison. Je trouvais une bouteille d’alcool, mais elle était vide, je soupirais me redressais et retournais au salon. Je m’allumais une clope avant de me laisser tomber sur le canapé. Je tapais la place à côté de moi.

    -Tu peux venir t’assoir et fait comme chez toi.

    Maintenant j’avais l’impression que quelque chose me gênait. Je m’en voulais de l’avoir amené ici… je pensais à Akira maintenant et j’avais l’impression de lui jouer encore dans le dos ce soir. Spookie sauta sur le canapé pour venir sur mes jambes il sentait que je n’allais pas bien. Je ne pouvais pas en vouloir à Shin et je n’avais pas envie de lui dire de partir et pourtant c’est sans doute ce que j’aurais du faire. J’étais assez contradictoire quand même. Je retins un soupire et flattais Spookie qui ne demandait que cela.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Ven 9 Nov - 23:56
  
Je n’entendis pas Yuuki s’approcher de moi, ce n’est que quand j’entendis le chien aboyer juste à côté de moi que je sursautai et vis Yuuki près de moi. Je me mordis la lèvre, c’était bizarre maintenant. Yuuki n’était plus un mec parmi d’autre c’était… il avait été le fiancé d’une des victimes… je prenais peut-être cette histoire trop à cœur, mais ça changeait beaucoup de choses pour moi.
Il me prit le cadre des mains, et je me sentis soudain idiot d’y avoir touché, mais ça avait été plus fort que moi, j’avais été tellement surpris de voir une photo de lui.

- Tu connais Akira ?

J’allais répondre et m’en empêchai. Il devait penser que j’étais simplement un de ceux qui avait suivi l’affaire par curiosité, ou un rien de compassion pour cet étudiant qui avait été tué. Peut-être devais-je le laisser dans le doute… peut-être devais-je lui expliquer qui j’étais… lui, il ne pouvait pas savoir, peu de gens savaient. Mais est-ce que je voulais qu’il sache ? Est-ce qu’il voulait savoir ?
Au sourire qui se dessina sur ses lèvres alors qu’il regardait la photo de son fiancé, je me sentis soudain de trop. Il l’aimait encore. Bien sûr.

- Que je suis bête, il a fait la une des magazines par ma faute, souffla-t-il.

Je tournai brusquement la tête vers lui, choqué par ses paroles. Ça aurait été anodin pour n’importe qui. Pour moi ça ne l’était pas. Il n’était responsable de rien, tout ça c’était à cause de cette espèce de taré. Tout était de sa faute… c’était de sa faute si le souvenir de mon petit-ami s’était mis à me hanter à ce point. Évidemment, je ne l’avais jamais oublié, mais sans mon agression, cette envie de mourir n’aurait jamais été assez forte.
Yuuki partit dans une autre pièce avant que je trouve quoi dire, je reposai mon regard sur une des photos, il y en avait plusieurs dans la pièce… les larmes me montèrent aux yeux alors que la douleur de Yuuki résonnait comme un écho à la mienne. Combien avais-je de photo de mon petit-ami dans mon appartement ? Alors que ça remontait à plusieurs années déjà…

Il revint finalement et alla s’asseoir sur le canapé, je le suivis des yeux et passai une main sur mes paupières, discrètement. Il fallait que je parte, maintenant.

- Tu peux venir t’assoir et fais comme chez toi.

J’entendis au ton de sa voix qu’il me parlait machinalement, il n’avait pas envie que je reste. Je m’approchai d’un pas, me ravisai, puis avançai encore de deux pas, et une phrase qui se répétait dans ma tête depuis des mois sortit enfin de ma bouche.

- J’ai souvent pensé que j’aurais voulu mourir à sa place… Tanaka-san avait encore quelqu’un qui l’aimait ici, alors que je…

Je me rendis compte trop tard de ce que j’avais dit et m’interrompis trop tard. Pourtant c’était la vérité… mais peut-être pas une vérité à dire à son fiancé. Mais je trouvais ça injuste de vivre encore alors que j’avais voulu mourir, et que ce garçon aurait sûrement tout donné pour vivre ne serait-ce qu’une journée de plus.

Sentant le regard de Yuuki sur moi, je me crispai et détournai la tête.

- P-pardon, j’aurais pas dû dire ça ! Je m’en vais !

Je tournai les talons et me précipitai vers l’entrée, chose que j’aurais dû faire environ deux minutes plus tôt avant de dire une connerie que je m’étais efforcé de ne jamais formuler à voix haute, même seul dans mon appartement. C’était douloureux de le penser, mais admettre que je le pensais c’était encore pire.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Sam 10 Nov - 0:27
  
    Je relevais finalement les yeux vers lui pour voir qu’il avançait vers le canapé, mais se ravisa. Je haussais un sourcil et il s’avançait encore de quelques pas. Il semblait soudain mal à l’aise, mais je pense que je le comprenais au fond c’était juste normal Toute personne normalement constitué se sentirait mal à l’aise tout ça à cause d’une photo c’était fou ce qu’une simple photo pouvait faire. Mais les paroles qui suivirent me surpris vraiment.

    - J’ai souvent pensé que j’aurais voulu mourir à sa place… Tanaka-san avait encore quelqu’un qui l’aimait ici, alors que je…

    Ma main c’était crispé sur le tissu du canapé. Venait-il vraiment de dire cela? Je sentis mon cœur se serrer automatiquement et Spookie sauta sur le plancher... je sentis les larmes me monté aux yeux comment pouvait-il dire une chose pareille? Il était vraiment sérieux et sur ce ton en plus. Je me levais du canapé en serrant les poings je ne savais même pas comment je devrais réagir.
    Le pire c’était sans doute le « avait encore quelqu’un qui l’aimait ici. » Moi j’avais fais le con, mais personne ne le savais à part Syd et Shige personne ne savait ce qui c’était passé pour que Akira soit dehors à cette heure là.

    Je le regardais fixement en retenant du mieux que je pouvais les larmes qui voulais quitté mes yeux. Il détourna finalement la tête.

    - P-pardon, j’aurais pas dû dire ça ! Je m’en vais !

    J’ouvris la bouche pour dire quelques choses, mais la refermais. Je décidais par contre de le rattraper je ne pouvais pas le laisser partir comme ça après ce qu’il venait de dire. Alors qu’il enfilait ses chaussures je l’attrapais par les épaules et le plaquais contre le mur pas trop fort non plus. Je n’étais pas complètement en colère. Mais ce qu’il avait dit m’avait fait mal. Je ne pouvais pas faire celui qui ressens rien sa ne marchait pas du tout, j’étais vraiment faible.

    -Je t’interdis de dire ça. Pourquoi t’aurait du mourir plus que lui? Hein? Akira est mort par ma faute si il y a quelqu’un qui aurait du mourir ce n’est pas lui… pas toi… mais moi…


    Combien de fois par jour est-ce que je me disais que c’est moi qui aurait du me retrouver dehors à sa place? Combien de fois avais-je souhaitais revenir en arrière pour m’interposer et mourir à sa place? Je me laissais tomber à genoux par terre et m’accrochais au bas de chandail de Shin. Franchement comment je devais être pathétique en ce moment. J’avais mal en dedans de moi c’était terrible. Mon cœur me faisait mal j’avais mal…

    -Retire ce que tu as dis… personne ne mérite de mourir dans ses conditions. Kira ne me méritais pas j’ai tellement été con, il m’aimait beaucoup trop et sa la tué…

    C’était sa le pire… ce qui l’avait tué réellement était l’amour qu’il avait porté pour cet amour que je n’ai pas su comment le gérer comment le garder et en prendre soins. J’étais beaucoup trop con. Shin avait parlé sans savoir. Maintenant qu’il voulait s’en allé l’idée de me retrouvait seul me déplaisait réellement. J’avais peur… je savais que la nuit serait longue et je n’oserais pas téléphoner à Syd ou à Shige. Je relevais les yeux vers Shin alors que quelques larmes roulaient sur mes joues.

    -S’il te plaît reste…

    J’avais peur de moi… et j’avais aussi un peu peur pour lui… s’il quittait cette maison qu’allait-il lui arriver? Pas que je sois attacher à Shin réellement, mais l’attirance que j’avais éprouvé en début de soirée était toujours la et ne me quittait pas. Je baissais les yeux pour regarder par terre.





_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Sam 10 Nov - 0:57
  
Entendant les pas de Yuuki dans l’appartement, je me dépêchai à remettre mes chaussures pour partir. Une partie de moi se disait qu’il allait me frapper pour avoir osé parler comme d’Akira, et une autre partie se disait que ce n’était pas sûr qu’il me frappe, mais que dans le doute, il valait mieux que je parte d’ici et que je n’y remette pas les pieds.
Mais c’était trop tard, Yuuki m’attrapa par les épaules et me plaqua au mur, je levai les yeux à contrecœur et vis qu’il n’était pas loin de pleurer lui non plus.

- Je t’interdis de dire ça. Pourquoi t’aurais dû mourir plus que lui ? Hein ? Akira est mort par ma faute si il y a quelqu’un qui aurait dû mourir ce n’est pas lui… pas toi… mais moi…

Je fronçai les sourcils. Pourquoi aurait-il dû mourir, lui ? Et pourquoi moi n’y avais-je encore pas droit ? Pourquoi dans la tête d’une personne de plus je ne méritais pas de mourir ? Peut-être que dans l’esprit de n’importe qui ça aurait pu être une parole gentille, pour moi c’était une condamnation de plus. Je vivais parce que je savais qu’un jour je mourrais… je ne pouvais pas le faire moi-même, mais à chaque fois j’avais des espoirs et ils s’envolaient.
Yuuki se laissa tomber à genoux, s’accrochant à mon chandail. Je me mordis la lèvre et appuyai ma tête contre le mur. Je l’avais blessé et c’était trop douloureux à regarder.

- Retire ce que tu as dis… personne ne mérite de mourir dans ces conditions. Kira ne me méritait pas, j’ai tellement été con, il m’aimait beaucoup trop et ça l’a tué…

Je serrai les dents, dans ces conditions ou d’autres, pour moi c’était du pareil au même. Mais Akira ne le méritait sans doute pas, et Yuuki non plus j’en étais certain malgré ce qu’il pouvait dire. Je le regardai de nouveau, il me regardait aussi et des larmes roulaient sur ses joues. J’étais cruel. J’étais le pire. Et avec ça, je méritais toujours pas de mourir ?

- S’il te plaît reste…

Il rebaissa la tête. Pourquoi est-ce qu’il voulait que je reste ? Il me détestait pas pour avoir osé dire ce que j’avais dit ? Moi je me détestais c’était clair. Si j’avais pu empêcher ces paroles de sortir de ma bouche je les aurais retenues.
Je posai mes mains sur ses joues, les essuyai doucement et relevai son visage vers moi pour qu’il me regarde.

- Ces paroles auraient dû rester de simples pensées… personne aurait dû être au courant que ça me trottait dans la tête… mais ne me demande pas de les retirer, parce que je le pense vraiment.

Je le poussai légèrement pour m’accroupir devant lui mais je ne le lâchai pas. Cette fois je n’avais plus le choix de lui dire qui j’étais, ce que j’étais, sinon il allait se faire de fausses idées et me prendre pour un malade mental.

- Mais tu ne comprends pas, Yuuki. Si je dis ça, si je le pense, c’est pas une lubie. C’est pas… parce que je suis suicidaire ou quelque chose comme ça.

Aussi étonnant que ce puisse être avec tout ce qui tournait dans ma tête, je n’étais pas suicidaire. Jamais je n’oserais me suicider, même si je voulais mourir, j’avais juste perdu le sens de ma vie quand mon petit-ami était mort…

- Écoutes… j’ai failli mourir, comme lui, avant lui. Et si j’ai survécu c’est juste parce que j’avais un message à faire passer, sans ça ce fou m’aurait tué… j’étais à deux doigts de mourir et de… de retrouver quelqu’un d’important pour moi, et on m’a enlevé ça encore une fois. Pardon, ce que je vais dire est horrible mais… je suis en quelque sorte jaloux de Tanaka-san…

Mes larmes me submergèrent et coulèrent sur mon visage, un sourire triste se traça sur mes lèvres alors que j’essuyais mes joues, puis je fermai les yeux.

- Tu peux me frapper si mes paroles te mettent en colère. Quelqu’un là-haut s’entête à croire que je ne mérite pas de mourir, mais je pense que je mérite largement d’être frappé pour oser te parler comme je le fais.

Tant pis s’il me prenait vraiment pour un fou maintenant, tant pis s’il me frappait, tout ce que je voulais maintenant c’était perdre connaissance, oublier la douleur qui venait de remonter à la surface de mon cœur, de mon esprit et de mes souvenirs.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Sam 10 Nov - 3:30
  
    Il rabaissa la tête sans doute ne comprenait-il pas pourquoi je voulais qu’il reste, même moi je n’étais pas sur de comprendre réellement. Je fermais les yeux me mordant la lèvre, je détestais montrer cette facette de moi.
    Ses mains se posèrent sur mes joues et je rouvris les yeux alors qu’il essuyait mes joues et il releva mon visage vers lui pour que je le regarde et je soutenais son regard tant bien que mal.

    - Ces paroles auraient dû rester de simples pensées… personne aurait dû être au courant que ça me trottait dans la tête… mais ne me demande pas de les retirer, parce que je le pense vraiment.

    Je le regardais surpris il pensait vraiment ce qu’il avait dit. Pourquoi une voix dans ma tête me disait de le giflait, mais je n’y arrivais pas. Et je me disais maintenant qu’il était peut-être suicidaire. Toute autre personne aurait dit sa je crois que je l’aurais frappé qu’est-ce qui clochait avec moi? Il ne voulait pas retirer ses paroles que pouvais-je faire? Rien de plus.

    - Mais tu ne comprends pas, Yuuki. Si je dis ça, si je le pense, c’est pas une lubie. C’est pas… parce que je suis suicidaire ou quelque chose comme ça.


    Je soutenais son regard et je voyais qu’il était sincère, mais j’avais quand même du mal à croire ce qu’il était en train de dire. Peut-être que finalement j’étais tomber sur quelqu’un aussi fou que moi qui croyais mériter de mourir plus qu’un autre. Je fermais les yeux et soupirais et de nouvelle larme roulait sur mes joues. Je baissais la tête pour cacher mes larmes. Sa voix résonna dans mes oreilles et il parlait de ce malade… il avait été agressé avant Akira…
    Il l’avait laissé en vie… quelqu’un qu’il aimait était mort et lui manquait au point de vouloir mourir. Bizarrement sa me ressemblait beaucoup. Mais sa dernière phrase me fit tiller… je le regardais avec de grand yeux. Non il ne pouvait pas être jaloux d’Akira… non c’était impossible.
    Je vis alors ses larmes couler sur son visage et je me demandais ce que je devais faire, il semblait être tout autant blessé que moi. Il semblait souffrir d’une façon démesuré comme moi…

    - Tu peux me frapper si mes paroles te mettent en colère. Quelqu’un là-haut s’entête à croire que je ne mérite pas de mourir, mais je pense que je mérite largement d’être frappé pour oser te parler comme je le fais.

    Je levais la main dans les airs pour le gifler, mais n’en fit rien même si ses paroles me mettait en colère, je ne pouvais pas le frapper j’en étais incapable. Nous devions vraiment être lamentable ainsi dans l’entré de ma maison. Je le poussais pour qu’il se retrouve assit par terre adossé contre le mur et je m’installais à côté de lui. Je passais une main sur mes joues et je fermais les yeux.

    -Je ne te frapperais pas… même si ce que tu dis me fâche un peu…

    Un peu? Je ne sais même pas si j’étais vraiment en colère… je ne savais plu trop vraiment quoi pensé présentement tout ce qu’il venait de me dire était surprenant. Et je constatais que nous avions beaucoup de point commun tout à coup. Était-ce pour ça que je l’avais choisi ce soir? Était-ce pour ça qu’il avait attiré mon regard sur lui et que je n’avais pas pu aller voir ailleurs?

    -Ton heure n’est tout simplement pas venue si tu es encore la c’est que tu n’as pas accomplis tout ce que tu devais accomplir, soufflais-je.

    Depuis que je disais d’aussi belle parole moi hein? J’avais moi-même du mal à croire en se genre de parole. Je ramenais mes jambes vers moi et posait mon menton sur mes genoux et je sentis Spookie venir se coller à côté de moi et un petit sourire se posa sur mes lèvres. Ce chien avait vraiment le dont de savoir quand il devait venir près de moi. Je crois que c’est pour ça que je l’aimais.

    -Je ne te connais pas beaucoup, mais pour ce qui est d’Akira il ne méritait vraiment pas de mourir… j’ai été vraiment horrible avec lui et je me demande parfois comment a-t-il pu rester aussi longtemps avec moi. Ce soir là on c’est disputé parce que j’avais fais le con et il est partit… Si je l’avais retenue ou que je l’avais suivis sa se serait passé différemment.

    Dans ma tête c’était ce que je voyais moi le retenir ou le suivre le protéger et mourir pour lui. Je regardais le mur devant moi en soufflant doucement. J’essuyais une nouvelle fois mes joues, je venais de me confié à quelqu’un que je connaissais à peine… c’était un peu bizarre je dois dire. Je ne sais même pais si j’en avais dit autant à Syd et Shige. Je pris Spookie dans mes bras et le serrait contre moi.

    -Je sais que l’ambiance est plombée maintenant… mais tu es libre de partir ou resté. J’aimerais bien que tu reste même s’il ne se passe rien entre nous.

    S’il partait je savais que le restant de la nuit serait longue et je m’enfermerais dans la pièce ou toute les affaires de Akira était et je pleurais probablement toute la nuit et finirait par m’endormir à bout de forme. Je fouillais dans mes poches me souvenant soudain que j’avais achetées un truc ce soir. Je me levais et allait dans la cuisine une dose juste une petite dose me ferais du bien. Je fouillais dans mes poches et posais le sachet sur le comptoir.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Sam 10 Nov - 17:44
  
Je m’empêchais d’ouvrir les yeux, j’étais quasiment certain qu’il allait me frapper maintenant que je lui en avais soufflé l’idée, alors je préférais garder les yeux fermés. Mais bizarrement, il me poussa simplement et je me retrouvai assis sur le sol, je le regardai et il s’était assis à côté de moi, il ferma les yeux. Je l’avais vraiment blessé, si j’avais su je me serais retenu en voyant la photo de Tanaka-san… ou bien j’aurais ignoré Yuuki, peut-être que ça aurait été mieux qu’on ne se rencontre pas.

- Je ne te frapperais pas… même si ce que tu dis me fâche un peu…

J’appuyai ma tête contre le mur et remontai mes genoux contre mon torse. Parmi tous les gens que je connaissais - en privé s’entend -, il était bien le seul à ne pas frapper ce qui l’énervait. J’en connaissais plus d’un qui ne m’aurait même pas laissé aller jusqu’au bout de ce que j’avais à dire et m’auraient frappé jusqu’à ce que je ne dise plus rien du tout.

- Ton heure n’est tout simplement pas venue si tu es encore la c’est que tu n’as pas accompli tout ce que tu devais accomplir.

Je soupirai. Je n’avais plus goût à rien de bien, ma vie se résumait à mon boulot - qui était heureusement assez gratifiant - et des soirées, des nuits remplis d’inconnus. Si j’avais quelque chose à accomplir, je souhaitais que ça m’apparaisse vite, parce que plus allait et moins je n’avais de forces pour continuer la bataille contre moi-même. Je n’avais pas envie de mourir à tout prix, je voulais juste trouver quelque chose qui avait assez de sens pour moi pour m’ôter cette envie permanente, c’était ça le plus dur.

- Je ne te connais pas beaucoup, mais pour ce qui est d’Akira il ne méritait vraiment pas de mourir… j’ai été vraiment horrible avec lui et je me demande parfois comment a-t-il pu rester aussi longtemps avec moi. Ce soir-là on s’est disputé parce que j’avais fait le con et il est parti… Si je l’avais retenu ou que je l’avais suivi ça se serait passé différemment.

Je regardai Yuuki, surpris qu’il me parle autant de ça. C’était personnel, et on se connaissait à peine, quand bien même le sujet de conversation avait dérivé là-dessus, j’étais surpris qu’il se confie à moi. Je me mordis la lèvre, à cours de mots pour lui remonter le moral ne serait-ce qu’un petit, pour lui ôter le poids qu’il se forçait à porter sur son cœur. Que pouvais-je lui dire ? Moi-même je n’avais jamais réussi à trouver quoi que ce soit pour me remettre de la mort de mon petit-ami, personne n’avait réussi à me réconforter, je m’étais juste concentré sur ce qu’on voulait que je fasse. Et maintenant ça me hantait encore plus… tout ce que j’aurais pu dire à Yuuki, c’était de faire son deuil, de se pardonner, sinon il finirait, comme moi, par être hanté toute sa vie par un fantôme qui ne lui en voulait sans doute plus à présent.

- Je sais que l’ambiance est plombée maintenant… mais tu es libre de partir ou rester. J’aimerais bien que tu restes même s’il ne se passe rien entre nous.

Je ne comprenais pas pourquoi il voulait que je reste alors que je l’avais blessé… mais je n’avais pas envie d’être seul moi non plus. Je le regardai fouiller dans ses poches puis il se leva. J’aurais pu rester là à réfléchir, mais ça m’intriguait qu’il parte comme ça, alors je le suivis et m’appuyai à l’encadrement de la porte qui donnait sur la cuisine. Sa maison était décidément plus classe que mon appartement.
Je le regardai faire et vis qu’il sortait un sachet contenant des comprimés de sa poche, je fronçai les sourcils. J’hésitai un instant sur le pas de la porte puis entrai dans la cuisine pour le rejoindre, j’attrapai le sachet qu’il avait posé sur le comptoir et regardai à l’intérieur en m’appuyant moi aussi au comptoir. C’était des comprimés à l’intérieur, c’était discret… ceci dit j’étais pas idiot, et si c’était dans un sachet c’est que c’était sans doute pas de simples médicaments. J’éloignai ma main quand Yuuki essaya de reprendre le sachet.

- Je sais que ça ne me regarde pas… je suis peut-être pas non plus le mieux placé pour faire des remarques sur le comportement des gens… mais ça t’aide pas ça, même si tu le crois.

Je pensais pas qu’il était ce genre de gars, j’étais plutôt assez futé quand il s’agissait de cerner les gens, mais ça ne ressemblait pas à Yuuki de faire ça, par rapport à ce que j’avais vu jusqu’à présent. Mais je pouvais comprendre… ça m’avait souvent tenté, plus d’une fois durant mon adolescence. Y avait pas mal de choses que j’aurais voulu oublier à l’époque, des choses que je voudrais oublier aujourd’hui… mais ça, c’était qu’ajouter un problème par-dessus les autres.

- Je comprends pourtant, il te manque et ça t’aide à supporter son absence… même si ça dure pas.

Je connaissais trop bien ce besoin pour lui dire que ça ne rimait à rien, ce que n’importe qui aurait fait, mais il ne faisait sans doute pas ça pour le plaisir de planer quelques heures. Je baissai les yeux sur le sachet, et je sentais le regard de Yuuki sur moi.

- Il faut que tu fasses face, Yuuki, même si ça fait mal… en prenant ça, tu tournes le dos à ce que tu dois affronter et plus tard ça ne serait que plus difficile, crois-moi… plus t’attendra pour essayer d’oublier, plus ce sera difficile.

Impossible, même.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Sam 10 Nov - 18:44
  
    J’étais persuadé qu’il devait me prendre pour un cinglé pour que je veule qu’il reste après ce qu’il venait de se passer. Je fouillais dans l’armoire pour trouver un verre. J’entendis des pas dans la cuisine, je me retournais pour voir Shin, il tenait le sachet dans sa main et regardais ce qu’il y avait de dedans. Décidément, je n’avais pas vraiment été subtile… Il s’appuya au comptoir, il éloigna sa main quand je voulus lui prendre le sachet des mains. Non il n’allait quand même pas, je soufflais.

    - Je sais que ça ne me regarde pas… je suis peut-être pas non plus le mieux placé pour faire des remarques sur le comportement des gens… mais ça t’aide pas ça, même si tu le crois.

    En effet sa ne le regardais pas ce que je faisais de ma vie. Oui sa m’aidait et sa jamais personne ne me ferait voir le contraire. Je n’étais rien quand je ne prenais pas ça. Je ne le prenais pas pour le plaisir. Mais sa me permettait d’oublié ce qu’il s’était passé. Je fermais les yeux me remémorant cette soirée la et je voulus encore une fois prendre le sachet des mains de Shin.

    - Je comprends pourtant, il te manque et ça t’aide à supporter son absence… même si ça dure pas.

    Je le regardais en haussant un sourcil comment pouvait-il comprendre si facilement pourquoi je prenais ça? Alors que même mon meilleur ami n’arrivait pas à tout comprendre. Non sa ne durait pas, mais le temps que sa durait ça me faisait du bien. Je voulais seulement pouvoir oublié des fois… sinon je n’arrivais à rien… Je le regardais toujours fixement attendant –espérant- qu’il me redonne le sachet.

    - Il faut que tu fasses face, Yuuki, même si ça fait mal… en prenant ça, tu tournes le dos à ce que tu dois affronter et plus tard ça ne serait que plus difficile, crois-moi… plus t’attendra pour essayer d’oublier, plus ce sera difficile.

    De quel droit pouvait-il me parler ainsi? Faire face? Qui était-il pour me dire quoi faire? C’était déjà assez difficile de faire face que je n’avais pas besoin de ses conseils. Le problème était que je n’étais pas encore capable d’accepter ce qu’il c’était passé même si sa faisait quelques mois déjà je ne pouvais pas accepter tout simplement ce qui c’était passer parce que je savais que c’était ma faute s’il était mort. Si je n’avais pas été dans sa vie sa ne serait pas arrivé.

    Je m’approchais de Shin posait mes mains sur ses épaules et le secouais, je lui en voulais de me dire ça… de me cerner si facilement de comprendre pourquoi je faisais ça. Il ne me connaissait pas et j’avais l’impression qu’il me connaissait c’était bizarre.

    - Tu ne comprends pas… redonne moi ça… je ne veux pas faire face…

    Je continuais de le secoué alors que de nouvelle larme c’était mise a rouler sur mes joues et voilà sa recommençais. Je pleurais beaucoup trop ce soir. Ce n’était pas croyable de quoi avais-je l’air? D’un faible c’était plus qu’évident.

    - Si j’y face c’est comme si j’acceptais qu’il soit mort à cause de moi. Et ça je ne peux pas…

    Voilà ou était le problème j’étais convaincue que Kira était mort à cause de moi et si j’acceptais finalement sa mort j’acceptais qu’il soit mort à cause de moi. Je secouais la tête et cessais de secouer Shin. C’était idiot, mais c’était quand même ça. J’étais le coupable de sa mort c’était moi le responsable.

    - Je veux oublier ce que j’ai fais tu comprends?

    Ce n’est pas seulement la mort d’Akira que je tentais d’oublié, mais l’erreur que j’avais faite qui l’avait amené a partir seul dans les rues de Tokyo ce soir la. Si je n’avais pas fais ça, il serait encore la aujourd’hui avec moi. Personne ne réalisait vraiment à quel point je souffrais… j’aurais pu me tourné vers la mutilation pour me punir, mais j’avais décidé de prendre de la drogue à la place.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Sam 10 Nov - 20:13
  
Je relevai les yeux vers lui, mes paroles l’avaient énervé cette fois. Il n’avait probablement pas envie qu’un inconnu se mêle de sa vie, malheureusement c’était lui qui m’avait demandé de rester, de plus il avait sans doute besoin de parler plutôt que de prendre ces conneries. Sauf que je n’étais toujours pas le mieux désigné pour dire à qui que ce soit ce qu’il a à faire, mais je ne pouvais pas laisser Yuuki… pourquoi ? Pour n’importe qui d’autre je serais parti, pour lui… je voulais l’aider.
Il s’approcha de moi, posa ses mains sur mes épaules et commença me secouer. J’attrapai ses bras pour essayer de le repousser mais il avait plus de force que moi.

- Tu ne comprends pas… redonne moi ça… je ne veux pas faire face…

Je fermi les yeux alors qu’il me secouait encore, il allait finir par me donner mal à la tête avec l’alcool que j’avais bu. Bien sûr qu’il ne voulait pas faire face, personne ne voulait faire face à ce genre de chose, c’était humain, et c’était pour ça que les dealers arrivaient à vendre à n’importe qui, du moment que quelqu’un semblait désespéré, ils s’accrochaient. Yuuki était juste un idiot de plus à s’être fait avoir, et je pouvais pas le laisser continuer.

- Si j’y fais face c’est comme si j’acceptais qu’il soit mort à cause de moi. Et ça je ne peux pas…

Il cessa enfin de me secouer, je portai ma main libre à ma tête et le regardai de nouveau. Pourquoi répétait-il que Tanaka-san était mort par sa faute ? Le seul et unique fautif était ce taré qui foutait la trouille à tout le monde, à moi le premier. C’était lui la source de tout, personne d’autre que lui n’était en cause dans cette affaire.

- Je veux oublier ce que j’ai fait, tu comprends ?

Je le repoussai pour qu’il me lâche enfin et je soufflai. Tanaka-san était mort parce qu’il avait été une cible de plus, il avait été une cible tout comme moi, et j’en frissonnais encore lorsque je sortais.

- Faire face ne veut pas dire que tu as ta part de responsabilité, c’est seulement admettre que quelqu’un dans cette ville l’a assassiné.

Si ça n’avait pas été ce soir là, ça aurait été un autre soir, et Tanaka-san l’aurait sûrement ressenti… il se serait senti traqué comme je l’avais été avant d’avoir été attaqué. Ça aurait pu être n’importe quand, Yuuki n’aurait pas pu le protéger toujours. Je posai une main sur mon épaule, il m’avait fait mal en me secouant.

- Je comprends que tu désires oublier ce qui s’est passé, mais c’est pas la solution… Tu pourras te droguer autant que tu veux, tu pourras te vider la tête tant et plus, si tu n’acceptes pas ce qui est arrivé c’est la fin.

Je sais que si mon mentor n’avait pas été là personne n’aurait osé me sortir de ma torpeur quand mon petit ami est mort. S’il avait pas été là, j’aurais tout abandonné, plus rien n’avait d’importance à ce moment-là pour moi, continuer de vivre c’était accepter qu’il soit parti, sortir de notre chambre, c’était accepté de ne plus jamais l’y revoir. Aujourd’hui encore, plus rien n’avait d’importance, mais je faisais semblant de vivre, j’errais en attendant que quelqu’un m’attrape.

Je regardai de nouveau Yuuki, puis le sachet dans ma main, s’il en était là c’était peut-être que personne n’avait osé. Je me mordis la lèvre.

- Me demande pas pourquoi je fais ça, mais je peux pas te laisser continuer.

Je m’approchai rapidement de l’évier et versai le sachet dans ma main pour faire tomber les comprimés et j'allumai l'eau pour faire partir ceux qui s'y trouvaient.



_________________


I can also be cute


Dernière édition par Shin Uemura le Dim 11 Nov - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Sam 10 Nov - 20:46
  
    Il me repoussait pour que je lâche enfin et je murmurais un faible excuse moi, il ne devait même pas l’avoir entendu. Je détournais la tête j’étais stupide… pourquoi lui avais-je demandé de rester finalement? S’il été partit je serais déjà dans un état autre que ce que j’étais maintenant, je me mordis la lèvre.

    - Faire face ne veut pas dire que tu as ta part de responsabilité, c’est seulement admettre que quelqu’un dans cette ville l’a assassiné.

    Oui quelqu’un l’avait assassiné, mais si je m’étais pas disputé avec lui il ne serait pas sortit dehors et sa ne serait pas arrivé. Il avait été tué parce que j’avais fais le con comme à mon habitude sans pensé à la réelle conséquence en couchant avec ce type. Je rouvris les yeux et vis Shin poser sa main sur son épaule, je lui avais sûrement fait mal. Je passais une main sur mon visage pour y enlever les quelques larmes qui avait coulé.

    - Je comprends que tu désires oublier ce qui s’est passé, mais c’est pas la solution… Tu pourras te droguer autant que tu veux, tu pourras te vider la tête tant et plus, si tu n’acceptes pas ce qui est arrivé c’est la fin.

    Je posais mon regard sur Shin, je savais qu’il avait raison, mais je voulais oublier, je ne voulais pas vivre avec ça… je voulais me vider la tête. J’aimerais avoir un black out de cette journée et nuit la. Tout oublié pour avancer… Je ne voulais pas accepter ce qui était arrivé sa c’était plus que claire. Et j’imaginais assez bien que si en face de moi ce n’était pas Shin qui était la, mais Shige je me serais pris déjà quelques baffes.

    Vivre chaque journée en sachant qu’Akira n’est plus là est beaucoup trop difficile. Je l’aime encore beaucoup trop. Chaque jour quand je me réveille j’espère le retrouver près de moi en train de dormir.

    Je sentis le regard de Shin sur moi et je le regardai alors qu’il posai son regard sur le sachet qu’il tenait toujours dans sa main. Je voulais tellement se sachet en ce moment.

    - Me demande pas pourquoi je fais ça, mais je peux pas te laisser continuer.

    Avant même que je n’ai le temps de faire quoi que ce soit il c’était approcher de l’évier avait vidé le sachet dans se dernier et allumé l’eau, je m’approchais et le poussais pour constater que tout les cachets avait disparu.
    Je me laissais tomber à genoux par terre appuyais ma tête à l’armoire devant moi et soupirais. Pourquoi avait-il fait ça?

    -Tu…

    Je ne savais même pas quoi dire maintenant c’était clair la nuit serait longue et vraiment pénible… Je sentais les larmes vouloir me quitté encore et je me retenais tant bien que mal. J’en avais marre de pleurer et d’y penser. Maintenant je ne pouvais pas faire grand-chose à part affronter les prochaines heures.

    -Qu’est-ce t’en a foutre que je me drogue ou non, demandais-je brusquement.

    Ma voix n’était pas spécialement froide, mais je voulais comprendre. Pourquoi ne pouvait-il pas me laissé continué? Il ne me connaissait même pas. Quelqu’un me connaissant aurait fait ça j’aurais compris, mais lui? Je frappais contre le bois de l’armoire. C’était incroyable en temps normal j’aurais frappé la personne devant moi, mais lui je n’osais pas. Je fermais les yeux et réfléchis…

    -Tu ne seras pas toujours la… c’est pas parce que ce soir tu as fais ça que je continuerais à être a jeun…

    Que croyait-il que j’allais tout cessé ? Dès qu’il serait partit tout recommencerais, je retournerais voir ce mec et en achèterais encore une fois. Je m’allumais une clope, maintenant c’est ça que j’avais besoin.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 11 Nov - 0:29
  
J’avais tout juste jeté ses cachets dans l’évier que Yuuki me poussa, je fourrai vite mes mains dans mes poches pour ne pas faire tomber l’unique comprimé que j’avais gardé. Je tendis finalement ma main vide pour fermer l’eau. Yuuki se laissa tomber à genoux et je croisai mes bras sur mon torse, préférant jouer l’indifférence plutôt que de montrer que j’avais un peu peur qu’il me saute dessus pour me casser les dents.

- Tu…

Je détournai les yeux et m’appuyai de nouveau contre le comptoir. D’accord, j’avais réussi à l’énerver encore plus, et énervé un drogué n’était pas l’une de mes meilleures idées de la journée, je l’admets, ceci dit Yuuki était différent de ça. J’avais peut-être l’air sociable, mais je ne m’intéressais que peu aux gens, je ne m’inquiétais pas pour les autres, je ne m’inquiétais déjà que peu pour moi alors… Je passai une main sur mon visage, hésitant à ce que j’allais faire à présent.

- Qu’est-ce t’en as à foutre que je me drogue ou non ? demanda-t-il brusquement.

Je sursautai. Pourquoi est-ce qu’il me le demandait alors que je lui avais précisément dit de ne pas le faire. Moi-même je ne savais pas pourquoi ça m’importait… pourtant c’était le cas, je n’y pouvais rien de toute manière alors je n’allais pas me casser la tête pour savoir je m’inquiétais pour Yuuki. Fut une époque où je fuyais les drogués comme la peste, par peur qu’on ne m’associe à eux, parce que j’en avais marre qu’on dise que j’étais de la mauvaise graine, que j’étais qu’un déchet qui ne servait à rien. Je ne voulais pas être comme eux, avec eux, et là j’aidais Yuuki.
Je tressaillis de nouveau quand il frappa contre un placard.

- Tu ne seras pas toujours là… c’est pas parce que ce soir tu as fais ça que je continuerais à être a jeun…

Il alluma une cigarette, j’haussai simplement les épaules. J’étais bien trop pessimiste pour penser que mon intervention de ce soir pouvait changer sa façon de vivre. Bien sûr, dès que je m’en irais il se procurerait de nouveaux cachets. Je me redressai lentement, passai près de lui en glissant mes doigts dans ses cheveux puis je m’éloignai de lui en repartant vers la porte.

- En tant normal, rien qu’en voyant les comprimés j’aurais tourné les talons. Peut-être que je me sens redevable parce que tu m’as aidé tout à l’heure quand ce mec m’a frappé… peut-être que j’ai pensé que t’étais différent, comme moi, et que c’est pas souvent que je ressens ça… c’est peut-être pour ça que j’ai voulu t’aider, un petit peu, même si ça durera pas… mais tu sais ce que ça fait, non ? De vouloir quelque chose qui ne dure pas.

Je m’arrêtai juste devant la porte, repris dans ma poche le comprimé que j’avais gardé et je posai ma main sur le comptoir. J’allais lui laisser, moi ça ne me servirait pas, je voulais pas qu’il pète un câble lorsque je partirais alors autant qu’il se calme avec ça, et il irait s’en acheter d’autres demain sans doute.

- Tu l’as dit, je serais pas toujours là et d’ailleurs je m’en vais. J’ai rien à faire ici si tu es vraiment ce genre de personne, et peut-être que tu t’en fous de ce que je peux penser de toi mais autant que tu le saches, moi je suis pas le genre à ne pas dire ce que je pense. Et puis tiens, dis-je en laissant le comprimé sur le comptoir. Va pas te casser quelque chose en frappant n’importe quoi, il t’en reste un… mais s’il te plait, attends que je sois parti pour le prendre.

Je tournai la tête vers lui, un faible sourire aux lèvres et je lui fis un petit signe d’au revoir de la main, puis je repartis dans le couloir. J’aurais voulu faire plus, ou plutôt faire quelque chose qui aurait plus d’impact sur lui, mais il ne m’écoutait pas, il n’aurait eu aucune raison de le faire… et c’était pas comme si j’étais quelqu’un de bien en plus, non c’était tout le contraire.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 11 Nov - 1:07
  
    J’étais un peu –beaucoup- sur les nerfs maintenant je dois dire. Jamais personne jusqu’ici n’avait osé agir ainsi avec moi. Il faut dire que personne ne savait vraiment que je me droguais ou s’il le savait ne m’en parlait pas. Devant mes coups d’un soir je me fichais de leur montrer que je me drogué en général il voulait que baiser avec moi le reste, il s’en fichait bien. Je sentis ses doigts dans mes cheveux et un frisson me traversa, je levais les yeux vers lui alors qu’il s’éloignait.

    Il allait partir…

    - En tant normal, rien qu’en voyant les comprimés j’aurais tourné les talons. Peut-être que je me sens redevable parce que tu m’as aidé tout à l’heure quand ce mec m’a frappé… peut-être que j’ai pensé que t’étais différent, comme moi, et que c’est pas souvent que je ressens ça… c’est peut-être pour ça que j’ai voulu t’aider, un petit peu, même si ça durera pas… mais tu sais ce que ça fait, non ? De vouloir quelque chose qui ne dure pas.

    Je le regardais toujours analysant chacune de ses paroles. Différent comme lui? Oui je savais ce que sa faisait. Je pris une bouffé de ma clope. Je le vis posé sa main sur le comptoir et je le regardais toujours aussi fixement. Je comprenais toujours pas pourquoi je n’arrivais pas a être en colère… et pourtant je devrais être en colère.

    - Tu l’as dit, je serais pas toujours là et d’ailleurs je m’en vais. J’ai rien à faire ici si tu es vraiment ce genre de personne, et peut-être que tu t’en fous de ce que je peux penser de toi mais autant que tu le saches, moi je suis pas le genre à ne pas dire ce que je pense. Et puis tiens, dit-il en laissant un comprimé sur le comptoir. Va pas te casser quelque chose en frappant n’importe quoi, il t’en reste un… mais s’il te plait, attends que je sois parti pour le prendre.


    Il tourna la tête vers moi et me fit un faible sourire et un petit signe d’au revoir et il partit dans le couloir. Je me relevais regardais fixement le comprimé qui était sur le comptoir. Il allait partir… et je ne le reverrais pu. Une petite voix me disait que je devais le retenir et oublié se comprimé pour ce soir. S’il partait j’allais être seul et je ne voulais pas me retrouver seul. J’avais peur d’être seul…

    J’allais dans le couloir et le trouvais devant la porte il était dos à moi et j’enlaçais sa taille plaquai son dos à mon torse et nichais mon visage dans son cou. Je ne voulais pas finir cette nuit seule oh non non. J’avais besoin de Shin et je ne savais pas spécialement pourquoi.

    -S’il te plaît ne part pas… reste avec moi cette nuit, soufflais-je contre sa peau.

    Je devais être pathétique en ce moment même. La dernière fois que j’avais supplié autant quelqu’un c’était Akira parce que je voulais une information. Je serrais un peu plus la taille de Shin pour le sentir un peu plus contre moi. Je ne voulais pas qu’il parte pour qu’ensuite je regrette qu’il soit partit et que je ne le reverrais pas. Mais que devais-je faire pour le convaincre à fin qu’il reste avec moi ce soir. J’étais un cas perdu et il avait sûrement mieux à faire.

    -Reste avec moi je ne toucherais pas à la drogue, mais reste avec moi.

    J’insistais j’attrapais sa main et l’entraînais dans la cuisine à ma suite j’attrapais le cachet qu’il avait laissé sur le comptoir lui montrait et le laissais tomber dans l’évier et j’allumais l’eau. S’il avait besoin d’une preuve et voilà c’était fait, je l’approchais près de moi pour le serrer contre moi. J’avais besoin de se contact maintenant. Je voulais oublié, mais il allait devoir m’aidé.

    -Aide moi à oublié ce soir… je ne te demande pas de coucher avec moi… enfin si, mais juste dormir avec moi me tenir compagnie.

    En temps normal en sachant que je ne coucherais pas avec lui je l’aurais mis à la porte, mais non c’était différent et je n’arrivais pas vraiment à expliquer pourquoi. Je posais un baiser sur la peau de son cou. J’espérais maintenant qu’il allait accepter de rester avec moi au moins pour cette nuit. Après qu’allais-je faire? Je ne devais pas pensé à ça maintenant.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Dim 11 Nov - 23:57
  
J’allai jusque dans l’entrée en luttant contre moi-même pour ne pas faire demi-tour avant que Yuuki ne prenne ce comprimé pour le jeter comme je l’avais fait avec les autres. Je ne voulais pas qu’il le prenne, mais c’était pas mon problème, ça ne me regardait pas et il ne fallait pas que je me fasse autant de souci pour lui… quelqu’un de son entourage se rendrait bien compte de son état… Ah pourquoi ça m’embêtait tant de le laisser se débrouiller seul ? C’était ce qu’il voulait de toute manière… je devrais pas avoir autant envie de l’aider, c’était pas normal, ça ne me ressemblait pas.

Entendant les pas de Yuuki dans le couloir, je m’arrêtai, et il ne tarda pas à me rejoindre, il passa ses bras autour de ma taille pour me plaquer contre son torse. J’allais le repousser pour lui demander ce qui lui prenait, mais il enfouit son visage dans mon cou et je frémis.

- S’il te plaît ne pars pas… reste avec moi cette nuit.

Eh ? Le mot n’avait pas franchi ma bouche, mais s’il avait été en face de moi il l’aurait probablement lu sur mon visage. Il voulait toujours que je reste ? Ah non… j’aurais préféré qu’il me dise de dégager, parce que je ne pouvais pas rester avec lui alors qu’il venait d’avaler le comprimé que je lui avais laissé. Il ne pouvait sans doute pas comprendre pourquoi ça me rebutait autant… ou alors il pensait que c’était juste une question de morale, mais c’était un peu plus compliqué que ça… sans compter que ma morale ne valait plus grand-chose à présent.
Je secouai faiblement la tête, c’était tout ce que j’étais en mesure de faire.

- Reste avec moi je ne toucherais pas à la drogue, mais reste avec moi.

Il me lâcha pour prendre ma main et m’entrainer dans la cuisine avant que j’aie le temps de réagir à ce qu’il avait dit. Il prit le comprimé et je le vis le balancer dans l’évier. Je soufflai, décontenancé. Yuuki me reprit dans ses bras et je fermai les yeux en appuyant mon front contre son épaule. Il venait de se débarrasser de son dernier comprimé pour que j’accepte de rester ? D’accord, d’un côté j’étais content, mais c’était bizarre quand même.

- Aide-moi à oublier ce soir… je ne te demande pas de coucher avec moi… enfin si, mais juste dormir avec moi me tenir compagnie.

Je relevai la tête alors qu’il embrassait mon cou, je passai mes bras autour du sien en soupirant. Je sais que j’aurais dû partir, parce que même s’il avait jeté volontairement son dernier comprimé, ça ne changeait pas le fait qu’il se drogue régulièrement et que dès que je ne serais plus près de lui, il recommencerait. Mais je ne pouvais pas lui dire que je refusais de rester… je voulais rester avec lui.
Je m’écartai légèrement et déposai des baisers sur sa mâchoire jusqu’à sa bouche que j’embrassai tout doucement, puis je le regardai dans les yeux.

- Tu te rends compte de ce que tu viens de faire ? Pour un mec que tu connais depuis à peine deux heures… serais-tu fou ?

Je souris et me blottis contre lui. S’il était fou, ça me rassurait, car parfois j’avais l’impression de l’être un peu moi aussi. Et c’était plus simple à expliquer s’il avait fait ça « pour moi » parce que son esprit était empreint de folie, ça m’évitait d’avoir à réfléchir sur le pourquoi j’étais encore ici alors que j’aurais dû partir comme je le lui avais dit.
Je soufflai faiblement contre sa peau et remontai ma bouche à son oreille.

- Mais tu sais… si ça ne doit durer qu’une nuit, est-ce que tu as vraiment envie de la passer bien sagement endormi près de moi ?

Je léchai sensuellement son oreille et fis glisser ma langue le long de son cou.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Lun 12 Nov - 11:32
  
    Alors que je m’attendais à ce qu’il me repousse après tout ce qu’il venait de se passé, il passa ses bras autour de mon cou. Un petit sourire avait pris naissance sur mes lèvres. Il allait rester? Je le souhaitais au fond de moi.
    Il s’écarta légèrement de moi et déposai des baiser sur ma mâchoire jusqu’à ma bouche qu’il embrassait doucement et il plongea son regard dans le mien et je ne pu que le soutenir quelque chose en lui me touchait réellement.

    - Tu te rends compte de ce que tu viens de faire ? Pour un mec que tu connais depuis à peine deux heures… serais-tu fou ?

    Il sourit et se blottit contre moi, je le serrais contre moi. Oh oui j’étais sans doute fou et il fallait l’avoué Shin en était responsable même s’il ne le savait pas.
    Mais le pire c’est que je venais vraiment de jeté se comprimé pour qu’il reste, je l’avais fais pour lui… c’était digne de la folie. Valait mieux que je n’essaie pas de comprendre, je dois dire. Mais lui-même devait être un peu fou il était encore ici alors qu’il avait voulu partir à deux reprises… restait-il pour moir?
    Je sentis son souffle contre ma peau et il remonta sa bouche à mon oreille.

    - Mais tu sais… si ça ne doit durer qu’une nuit, est-ce que tu as vraiment envie de la passer bien sagement endormi près de moi ?

    Il lécha sensuellement mon oreille et fis glisser sa langue le long de mon cou et je sentis un long frisson me traversé. S’il voulait toujours couché avec moi après ça il était clair qu’il était fou, mais s’il continuait ainsi il allait vraiment m’allumer. Sa langue jouait avec ma peau, je descendis mes mains sur sa taille et je plaquais mon bassin au sien. En fait, je pense que je voulais quand même coucher avec lui, mais contrairement à d’habitude, je voulais que ce soit bien. Je remontais ma main jusqu’à son menton et je relevais son visage vers moi.

    -Je ne pensais pas que tu voudrais encore faire ça après tout ce qui vient de se passé…

    Je posais mes lèvres sur les siennes et l’embrassai tendrement, puis je l’entraînais ensuite dans ma chambre. Rare était les conquêtes qui avait entré dans ma chambre. Habituellement le canapé faisait leur affaire et comme ça il ne voyait pas vraiment mes affaires sa m’arrangeait. Mais avec lui c’était différent, j’ouvris la porte et le fis entrer une fois dans la chambre j’encerclais sa taille de mes bras et capturais ses lèvres. Je laissais ma langue joué à ses lèvres et il me donna accès à sa bouche. Et encore une fois nos langues s’amusaient ensemble.

    Je reculais doucement et l’étendit doucement sur mon lit et je m’installais à califourchon sur lui je délaissais sa bouche pour allé nicher mon visage dans sa nuque. Je fermais les yeux et respirais son parfum.

    -Merci d’être resté, soufflais-je contre sa peau.

    Je n’espérais plu vraiment… je glissais l’une de mes mains sur sa taille jusqu’au bas de son chandail que je relevais et ma main se posa sur sa peau, elle était doucement comme du velours une impression de déjà vue. Je mordillais la peau de son cou et je me redressais l’invitant à faire de même. Je le regardais droit dans les yeux et pas d’une façon sauvage, mais bien douce… je lui retirais sa veste et ensuite son chandail que je laissais tomber par terre. Je posais mes mains sur ses épaules.

    -Tu es beau tu le savais?

    Je lui fis un petit sourire il était assez rare que je complimente mes conquêtes, il sortait vraiment du lot celui là. Il n’y avait pas à dire en tout cas. Je glissais mes mains le long de ses bras alors que mes lèvres se posèrent sur son épaule a fin de découvrir sa peau.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Lun 12 Nov - 22:40
  
Je souris en le sentant frissonner sous ma langue mais ne cessai pour autant mon petit manège puisque ça semblait lui faire de l’effet. Ses mains se posèrent sur ma taille et il attira mon bassin contre le sien, j’étouffai mal un gémissement. Ma proposition lui plaisait visiblement.
Il prit mon menton entre ses doigts et releva mon visage.

- Je ne pensais pas que tu voudrais encore faire ça après tout ce qui vient de se passer…

Il m’embrassa sans me laisser le temps de même réfléchir à une réponse. Mais qu’aurais-je pu dire qui n’aurait été étrange ou vraiment de mauvais goût ? Pas grande chose, je lui avais déjà fait comprendre qu’il me faisait ressentir quelque chose de particulier, non ? Sans doute n’y avait-il rien d’autre à dire de toute manière.
Il me conduisit ensuite à sa chambre et m’enlaça avant de m’embrasser encore, j’entrouvris doucement mes lèvres sous la pression de sa langue pour qu’elle rejoigne la mienne. Je m’agrippai doucement à son t-shirt, frémissant. Sans rompre le baiser, il m’entraina jusqu’à son lit et m’y allongea avant de se placer sur moi. Il quitta finalement ma bouche en enfouit son visage dans mon cou, je remontai une main à ses cheveux pour les caresser.

- Merci d’être resté, souffla-t-il contre ma peau.

Je souris et sentis une de ses mains se glisser sous mon chandail et je fermai les yeux alors qu’il mordillait ma peau. Il se redressa finalement en m’attirant vers lui et plongea son regard dans le mien. Son regard me coupa le souffle, au sens littéral, pendant plusieurs secondes j’oubliai de respirer, mais heureusement il n’eut pas l’air de s’en rendre compte. Un tel regard… je n’en avais plus l’habitude depuis des années, c’était troublant.
Il me retira ensuite ma veste avant de faire de même avec mon chandail.

- Tu es beau tu le savais ?

Je rougis et fus content qu’il reprenne ses baisers sur ma peau, ainsi il ne pouvait voir ma gêne. Il en fallait habituellement beaucoup pour me gêner, pas que je sois particulièrement habitué aux compliments mais ça ne m’affectait jamais parce que la plupart du temps ils étaient seulement là pour m’amadouer. Peut-être même que Yuuki disait ça comme ça, qu’il ne le pensait pas vraiment, mais tout ce que j’arrivais à penser c’est « pourvu qu’il le pense »…

- Hm oui, je le savais, murmurai-je d’une voix rieuse.

C’était le seul moyen que j’avais pour qu’il ne se rende pas compte du trouble qu’il créait en moi. Je passai mes mains sous son chandail pour effleurer sa peau à mon tour.

- Mais j’aimerais l’être autant que toi…

On ne jouait absolument pas dans la même catégorie tous les deux, et même si j’avouais aisément user de mon côté mignon par moment, mon caractère faisait que parfois je préfèrerais être différent. Yuuki était parfait lui… grand, musclé, sexy, classe, c’était presque intolérable.

Je m’écartai pour qu’il cesse ses baisers et embrassai sa bouche une seconde avant d’attraper son chandail pour le lui enlever et qu’il soit torse nu lui aussi. Je fis glisser un doigt sur sa peau en relevant les yeux vers lui.

- Tiens donc, un piercing… comme si tu n’étais pas assez sexy comme ça…

Je souris et remontai ma main libre sur sa nuque, je l’attirai vers moi pour l’embrasser puis me laissai tomber en arrière sur le lit en l’entrainant avec moi. Ma main sur son torse passa dans son dos et je me blottis contre Yuuki. Je rompis le baiser mais déposai encore plusieurs fois mes lèvres sur les siennes, tendrement.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Lun 12 Nov - 23:13
  
    Je découvrais tranquillement sa peau alors que le silence régnait dans la pièce. Finalement il ne réagissait pas à ce que j’avais dit? C’était plutôt étonnant. Je laissais ma langue glissé sur sa peau doucement. Et le son de sa voix se fit entendre.

    - Hm oui, je le savais, murmura-t-il

    Un sourire se dessina sur mes lèvres. Alors il le savait… je mordillais son épaule et remontait dans son cou. Puis, je sentis ses mains passer sous mon chandail et il effleurer ma peau à son tour. Un long frisson me parcouru. Et il y a longtemps que mon corps n’avait pas réagis comme cela.

    - Mais j’aimerais l’être autant que toi…

    Eh? Mais que disait-il là? Comment pouvait-il me comparé à lui… il était magnifique et je crois qu’il était le plus beau que j’ai pu avoir entre les mains depuis Akira. Mais j’imagine que je devais être touché par ce qu’il venait de dire. Mais si j’étais beau comme je l’étais c’était à cause des restrictions de mon agence et mon régime… pas tout le monde serait capable de tenir.

    Il s’écarta de moi m’empêchant ainsi de continué d’embrasser sa peau, mais toute fois, il m’embrassa un cours instant sur les lèvres avant de me retiré mon chandail. L’un de ses doigts glissa sur ma peau et il releva les yeux vers moi.

    - Tiens donc, un piercing… comme si tu n’étais pas assez sexy comme ça…

    Je fis claquer ma langue à mon palais et il remonta sa main libre sur ma nuque et m’attirait vers lui pour m’embrasser en se laissant tomber en arrière sur le lit en m’entraînant avec lui. Sa main qui était sur mon torse passa dans mon dos et il se blottit contre moi. Il rompit le baiser, mais déposais encore ses lèvres sur les miennes tendrement.

    Je délaissais ses lèvres pour son cou et son torse. Bizarrement Shin m’inspirait que la douceur, je n’avais pas envie d’être brusque avec lui ni rapide. Je voulais que ce soit bien comme si je ne voulais pas qu’il m’oubli après cette nuit. Je laissais ma langue glisser sur sa peau jusqu’à l’un de ses tétons que je titillais doucement avec ma langue et ma main se posa sur sa taille que je caressais doucement.

    -Cette nuit sera merveilleuse, soufflais-je contre sa peau.

    Enfin moi je le voulais lui le voulait-il? Il faisait vibrer quelque chose en moi et je ne savais pas quoi exactement. Je me redressais pour le regarder et posais mes mains sur son torse que je caressais doucement. Je plongeais mon regard dans le sien et le regardais tendrement. Sérieusement je crois que si j’avais décidé de ne pas y allé j’aurais sûrement regretté mon choix. Je mouvais mon bassin contre le sien me faisant échapper un gémissement.

    -Pour une fois j’ai fais un choix judicieux en allant là-bas ce soir.


    Je me penchais et posais mes lèvres sur les siennes mes mains glissaient sur sa peau et prenait soins de découvrir chaque parcelle pour se remémorer. Après quelques secondes je délaissais ses lèvres pour repartir sur son torse puis sur son ventre. L’une de mes mains alla titillé l’un de ses amas de chaire alors que je déposais des baiser au niveau de son nombril et remontais doucement vers l’autre amas de chaire libre que je pris soins d’agacer avec ma langue et mes lèvres.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mar 13 Nov - 12:41
  
Il s’écarta de moi le premier et sa bouche descendit lentement, d’abord sur mon cou, puis continua jusqu’à mon torse. Il lécha ma peau avant d’aller s’attaquer à l’un de mes tétons, je frissonnai et me mordis la lèvre pour étouffer un soupir. Ce n’était qu’aujourd’hui que je me rendais compte que cette douceur me manquait, d’habitude je m’en fichais du moment que j’arrivais à embrouiller mon esprit par le plaisir.

- Cette nuit sera merveilleuse, souffla-t-il contre ma peau.

Je souris et reposai ma main sur sa tête pour caresser ses cheveux. Mon cœur se mit à battre un peu plus vite, un instant j’eus peur qu’il l’entende, avant de me rendre compte, qu’en fait, ce ne serait pas si grave que ça… de toute façon, on n’était plus à une bizarrerie près. Depuis tout à l’heure on se tournait autour, attiré par quelque chose qu’on ne comprenait ni l’un ni l’autre, c’était probablement plus que normal que ça me trouble, non ? Qu’il me trouble.

- Oh ça je n’en doute pas…

Il se redressa pour me regarder alors que ses mains continuaient de caresser ma peau, et je frémis de plus belle, puis il bougea son bassin contre le mien et gémit en même temps que moi. Ah non, s’il faisait ça j’allais carrément lui sauter dessus, il ne croyait tout de même pas que je pouvais résister à ça.

- Pour une fois j’ai fait un choix judicieux en allant là-bas ce soir.

Il m’embrassa, ses mains parcourant toujours mon corps et sa bouche ne tarda pas à aller à leur suite. Je serrai les lèvres, ma respiration s’accélérant et se hachant sous le coup de l’excitation, ce type me faisait vraiment beaucoup d’effet, mais je doutais que quiconque puisse lui résister à moins d’être fait de bois. Je glissai mes mains sur sa nuque et jouai doucement avec ses mèches.
Il avait totalement le dessus sur moi, et c’était une chose que je ne laissais pas faire en général, je n’aimais pas qu’on me manipule… que l’on puisse me rendre si faible, une seule personne avait réussi jusqu’à présent et je souhaitais que ça reste ainsi.

- Yuuki…

Je le repoussai doucement pour qu’il se redresse, je lui souris et capturai ses lèvres, fougueusement, parce qu’il fallait bien que je réussisse à me calmer un petit peu, et parce que je ne pouvais m’empêcher de dévorer sa bouche. Je passai mes bras autour de sa taille et, doucement, je bougeai l’une de mes jambes contre son entrejambe. Un sourire se glissa sur mes lèvres alors que je constatais qu’il était dans le même état que moi. J’intensifiai le baiser en appuyant un peu plus les mouvements de ma jambe.

Je glissai finalement l’une de mes mains sur son ventre et soupirai en sentant les courbes de ses muscles sous mes doigts… décidément, j’avais pas souvent couché avec des mecs aussi bien foutus. Ce pensant, je posai ma main sur sa ceinture et la détachai, ainsi que son pantalon.



_________________


I can also be cute


Dernière édition par Shin Uemura le Mar 13 Nov - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mar 13 Nov - 22:43
  
    Il avait glissé ses mains sur ma nuque et jouais avec quelques mèches de mes cheveux ce qui me fit sourire.
    J’avais un contrôle sur lui quasi-total ce qui me surprenait quand même un peu mes dernière conquêtes n’aimaient pas vraiment être manipulé ou dominé tandis que lui semblais tout le contraire. Shin sortait vraiment du lot.

    - Yuuki…

    Il me repoussa pour que je me je redresse et je le regardais un peu surpris me demandant si j’avais fais quelque chose qu’il ne fallait pas. Mais à son sourire je compris que non et il captura mes lèvres fougueusement. Il dévorait littéralement ma bouche et ça ne me dérangeait pas du tout, je participais à cette échange avec le plus de tendresse possible. Il passa ses bras autour de ma taille et bougeais l’une de ses jambes sur mon entrejambe.
    Il intensifia le baiser en appuyant un peu plus le mouvement de sa jambe et je laissais un soupire étouffé dans notre baiser.

    Il glissa l’une de ses mains sur mon ventre me faisant soupirer moi. Il posa sa main sur ma ceinture et la détachait ainsi que mon pantalon. Finalement il avait peut-être envie de prendre un peu le contrôle.

    -Tu n’aime pas être dominé, lui demandais-je doucement.

    Je le regardais dans les yeux et je glissais mes mains sur sa taille et j’allais vers sa ceinture, il était hors de question qu’il prenne de l’avance. Je détachais à mon tour sa ceinture et son pantalon et je lui retirais lentement son pantalon en prenant soins de caresser ses jambes avec mes mains. Et je reposais mes lèvres sur son ventre et j’attrapais ses poignets avec l’une de mes mains et les remontaient au dessus de sa tête.

    -Mais malheureusement pour toi, je n’aime pas être contrôlé, mais tu verras, je serais doux, dis-je d’une voix sensuelle en lui mordillant la lèvre.

    Pourquoi me sentais-je obligé de lui dire ça? Comme si cette information risquait de changé quelque chose. M’enfin j’allais bien voir, je capturais doucement ses lèvres et laissais ma main libre vagabondé sur son corps pour le découvrir. Je bougeais une nouvelle fois mon bassin contre le sien et échappait un gémissement. Je déposais des baiser sur sa peau et descendait lentement sur son torse.

    Je léchais doucement sa peau et regardait Shin dans les yeux en même temps tout en descendant sur son corps et je lâchais ses poignets.



_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mer 14 Nov - 0:09
  
Il rompit le baiser et je me mordis doucement la lèvre en continuant mon manège avec ma jambe, mais je ne relevai pas les yeux vers lui. Je me connaissais et je commençais à comprendre l’effet qu’il avait sur moi, il lui suffisait de me fixer pour percer mes défenses, et je n’aimais pas réellement ça.

- Tu n’aime pas être dominé ? me demanda-t-il doucement.

Je lui répondis par un léger grognement et il réussit à capter mon regard, non, je n’aimais pas. J’aurais également préféré qu’il ne fasse que le penser sans oser me le demander… je pense avoir eu une assez large palette de réaction à propos de ça au fil de mes rencontres, des pires au moins terribles, alors encore une fois il allait falloir que je me débrouille pour reprendre un peu le dessus.

Ses mains s’affairèrent à me débarrasser de mon pantalon puis ses doigts glissèrent doucement le long de mes jambes, déclenchant des frissons qui me traversèrent de bas en haut. Un léger soupir m’échappa encore, tremblotant, j’avais tenté de le retenir, en vain évidemment. Yuuki reposa finalement ses lèvres sur mon ventre et je me crispai en frémissant derechef, je voulais poser mes mains sur ses épaules mais il m’en empêcha en attrapant mes poignets, puis il remonta mes mains au-dessus de ma tête. J’étouffai une protestation.

- Mais malheureusement pour toi, je n’aime pas être contrôlé, mais tu verras, je serais doux.

Un gémissement m’échappa alors qu’il mordillait ma lèvre. Ça non plus je n’en doutais pas, mais l’entendre me le dire accéléra encore les battements de mon cœur. Je fermai les yeux un instant pour tenter de me calmer… d’accord, ça ne me gênait pas vraiment, mais c’était quand même un peu embarrassant alors que je ne savais même si Yuuki ressentait la même chose que moi.
Il m’embrassa de nouveau, et je répondis sensuellement à son baiser alors que sa main continuait de caresser mon torse, puis il bougea encore une fois son bassin contre le mien, je me mordis la lèvre quand il eut rompu le baiser. Ses lèvres redescendirent sur mon torse, et sa main lâcha enfin mes poignets.

Je soufflai doucement, essayant de contrôler ma respiration, puis je décidai de profiter qu’il m’ait lâché. Je me redressai, et quand il relevait les yeux vers moi je le poussai doucement pour me placer au-dessus de lui. Il ne me connaissait pas, il ne savait pas encore de quoi j’étais capable.

Je souris en posant mes mains sur son torse, je les fis doucement glisser jusqu’à ses épaules en rapprochant ma bouche de la sienne.

- Oh mais si tu veux me dominer, il va falloir m’y contraindre.

Je lui fis un clin d’œil et capturai sa bouche un instant, puis je descendis mes lèvres sur son torse. Comme si je l’aurais laissé m’empêcher de goûter sa peau, il allait devoir s’y faire, j’étais loin d’être aussi fragile ou faible que je le paraissais. Ma langue caressa finalement sa peau et j’allai taquiner l’un de ses tétons. Mes mains continuèrent de descendre, plus vite que ma bouche, et je les posai sur les bords de son pantalon.
Après quelques instants, mes lèvres repartirent sur son ventre, je l’embrassai sensuellement et glissai l’une de mes mains à l’intérieur de son boxer, prenant son sexe entre mes doigts. Je relevai les yeux vers lui en commençant un léger va-et-vient.

- Sans compter qu’il y a bien des choses que tu dois laisser faire aux autres…

Sans le quitter du regard, je glissai ma langue vers son bas-ventre, déposai un dernier baiser sur sa peau puis je me redressai.

- A moins que tu n'aimes pas ça non plus...

De ma main libre, je fis descendre son pantalon, ainsi que son boxer, le long de ses cuisses. Je me penchai de nouveau et posai mes lèvres sur sa verge.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mer 14 Nov - 0:51
  
    J’aimais comment son corps réagissais à mes actions. Alors que je ne m’y attendais pas, il se redressait, je relevais les yeux surpris. Cette fois j’avais vraiment l’impression d’avoir fait quelque chose qu’il ne fallait pas. Puis, il me poussa afin d’être placé sur moi à son tour.
    Mon cœur c’était accélérer dans ma poitrine et je tentais de l’ignorer, parce que je ne voyais même pas pourquoi il réagissait.

    Il sourit en posant ses mains sur mon torse et les fit glisser doucement jusqu’à mes épaules un long frisson me parcouru. Décidément ce soir, il allait me faire vivre toutes sortes de chose. Il rapprocha sa bouche de la mienne. Je retenais mon souffle quelques secondes.

    - Oh mais si tu veux me dominer, il va falloir m’y contraindre.

    Je le regardais surpris alors qu’il capturait ma bouche un instant. Venait-il vraiment de dire cela? Ses lèvres descendirent sur mon torse et un autre frisson me traversa. J’allais devoir l’y contraindre. Étais-je ce genre de type? Mais j’imaginais assez bien que si je le voulais je réussirais sûrement à le dominer. Je sentis finalement sa langue sur ma peau puis il taquina l’un de mes tétons, je fermais les yeux et me mordis la lèvre surpris. Ses mains continuaient de descendre et les posa au bord de mon pantalon.
    J’osais finalement le regarder essayant de comprendre ce qu’il allait faire maintenant. Il était vraiment imprévisible se garçon et je crois que sa me plaisais bien au fond. Ses lèvres repartirent sur mon ventre il embrassait ma peau sensuellement, mon corps réagissais à ses actes beaucoup plus que je ne l’aurais voulu.

    Il glissa l’une de ses main dans mon boxer et pris mon sexe entre ses doigts surpris j’échappais un gémissement alors qu’il relevait les yeux vers moi et commençait un léger va-et-vient.

    - Sans compter qu’il y a bien des choses que tu dois laisser faire aux autres…

    Juste à ses mots je frissonnais, non mais qui était-il pour me faire autant d’effet. Il ne me lâchait pas du regard et je n’osais pas non plus regarder ailleurs alors que sa langue glisser vers mon bas ventre alors que mon corps frémissait sous lui. Il déposa un baiser sur ma peau puis se redressa.

    - A moins que tu n'aimes pas ça non plus...

    J’ouvris la bouche pour parler, mais de sa main libre il fit descendre mon pantalon et mon boxer le long de mes cuisses. Il se penchait de nouveau et posait ses lèvres sur ma verge. Un hoquet de surprise m’échappa… je n’avais pas l’habitude qu’on agisse ainsi avec moi je dois dire. Habituellement on me prévenait, mais lui… il me faisait vraiment perde la tête avec ses simples gestes. Les caresses de ses lèvres sur mon sexe me faisaient littéralement vibrées.

    -Hummm Shin…

    Sa avait été beaucoup plus fort que moi, je n’avais pas pu retenir mon gémissement. Mais ses mots me revinrent en tête « que tu n’aimes pas ça » comment je ne pouvais pas aimer ça? Mais je n’en demandais pas tant je dois dire. Surtout qu’habituellement c’est moi qui faisait ça et pas l’inverse. Mon cœur c’était de nouveau accélérer dans ma poitrine et je posais ma main sur mon torse au niveau de mon cœur comme pour le calmer. Pourquoi battait-il si vite? Je l’ignorais…

    -Tu es une vrai boîte à surprise sur deux pattes, soupirais-je.

    Je posais ma main libre dans ses cheveux que je caressais doucement et fermais les yeux. Quelque chose me disait que je devais tout simplement profité de ce moment. Je fermais les yeux et m’en voulait presque d’être heureux en ce moment… car oui c’était ça j’étais heureux en ce moment et je ne ressentais pas de peine comme j’avais pour habitude de ressentir. Shin était particulier il fallait que je l’avoue.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mer 14 Nov - 21:30
  
Je le regardai en souriant alors qu’il était visiblement surpris par ce que j’avais osé faire, enfin on ne pouvait pas non plus franchement dire qu’il n’aimait pas ça. Je promenai doucement ma bouche sur son sexe, embrassant, léchouillant, alors que son corps se tendait sous mes caresses. Comme je m’y étais attendu, il avait bien vite cessé de protester, c’était amusant, et surtout très intéressant, parce que j’étais presque sûr qu’il ne se laissait pas faire ainsi par tout le monde.

- Hummm Shin…

Je relevai de nouveau les yeux pour le regarder, je crois que je n’avais plus de souci à me faire, il n’irait pas réessayer d’inverser les rôles pour le moment. Je le vis cependant poser l’une de ses mains au niveau de son cœur, ce qui me surprit. Mais je m’empêchai d’y penser, mon cœur aussi battait… vite, trop vite, alors que nous n’avions fait que nous toucher. N’étais-je pas habitué aux caresses ? Pourquoi les siennes devaient-elle me sembler différentes ? Non, je refusais… il fallait que je me prouve que sa douceur ne me rappelait pas… lui.

Je fis lentement glisser ma langue du bas de sa verge jusqu’à son gland, j’y déposai un baiser avant d’accélérer légèrement les mouvements de ma main que je n’avais pas cessés.

- Tu es une vrai boîte à surprise sur deux pattes, soupira-t-il.

Je ris doucement et il posa sa main sur ma tête pour caresser mes cheveux. Sa tendresse me déboussolait quelque peu, surtout à un moment pareil. Mais peut-être que ça n’aurait pas dû… quelque part, je devrais sans doute être un peu plus exigeant sur ceux avec qui je couchais… les personnes comme Yuuki, comme lui, me correspondaient sans doute plus que je le croyais…
Et pour une fois, je ne me sentais pas mal à agir comme je le faisais… il m’arrivait de me donner l’impression d’être sale d’oser coucher avec des mecs différents à chaque fois que je sortais, bien sûr ça n’allait pas jusqu’à m’empêcher de le faire, mais à présent ce sentiment laissait comme un vide dans ma poitrine et je ne savais pas par quoi le remplacer.

Je soupirai doucement, décidant de m’ôter ce style de pensées de ma tête pour le moment, et je repris mes baisers sur son sexe. Je le sentais se durcir de plus en plus dans ma main, ce qui ne me donnait que plus envie de continuer à le taquiner. Je posai mes lèvres sur son gland pour l’embrasser une nouvelle fois et pris finalement sa verge dans ma bouche. Je posai mes mains sur ses cuisses et glissai lentement mes lèvres vers le bas, je repris le même rythme que ma main.

Mes doigts remontèrent lentement sur sa taille, frôlant à peine sa peau, puis je le caressai doucement. Les caresses de ma bouche continuaient, j’en profitai par moment pour lécher sa verge de bas en haut, soupirant contre sa peau, puis je le reprenais entièrement dans ma bouche.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Mer 14 Nov - 22:03
  
    Je fermais les yeux et me mordis la lèvre pour retenir les quelques gémissements qui voulait me quitté depuis qu’il avait commencé son manège. Le sentiment que je ressentais présentement était inhabituel et sa me faisait presque peur je dois dire. Habituellement quand je passais à l’acte avec quelqu’un je m’en voulais toujours un peu j’avais l’impression de trahir quelqu’un qui n’était plus là certes, mais j’avais toujours eu cette impression avec les gens. Mais ce soir je prenais vraiment du plaisir et pour l’instant je n’avais aucun regret.

    Shin était vraiment unique dans son genre et il me le prouvait de seconde en seconde. Alors que j’aurais du ressentir un manque face à la drogue, je ne le ressentais pas… je ne sentais même pas le besoin d’en avoir. Je me dentais tout simplement bien en ce moment et même si j’essayais de comprendre pourquoi je n’y arrivais pas ou je l’ignorais.

    Il me fit revenir à la réalité quand je sentis les baiser sur mon sexe et je laissais un soupir quitté mes lèvres. Mon corps réagissais vraiment à lui à se plaisir véhiculé dans tout mon corps. Ses lèvres se posèrent sur mon gland et je laissais un gémissement quitté mes lèvres. J’avais l’impression d’un sentiment de liberté avec Shin… un sentiment que je n’avais pas ressentis depuis un certain temps. Ses lèvres sur ma verge m’excitait d’avantage et c’était hallucinant le plaisir qu’il me procurait à ce moment même alors que sa bouche suivait le mouvement de sa main.

    Je basculais la tête vers l’arrière en me mordant la lèvre et sans faire exprès je tirais un peu sur ses cheveux. Ses doigts remontèrent sur ma taille frôlant à peine ma peau, mais suffisamment pour me faire trembler. Sa langue léchait ma verge et il la reprit entièrement en bouche. Ma main qui était sur mon torse se posa sur la couverture et je m’accrochais à la couverture.

    -Han…

    Mais est-ce que je pouvais vraiment laisser les choses allé comme ça? Il fallait qu’il arrête, je ne voulais pas lui donné le total contrôle. J’avais beaucoup de mal à accepter le fait qu’on me contrôle comme il le faisait maintenant. Je laissais mon corps réagir à tout se plaisir que je n’arrivais même pas vraiment à gérer je dois dire. Je laissais faire l’idée de reprendre les reines quelque chose me disait que je devais laisser les choses allé. Je laissais finalement plus librement laissé quelques gémissements quittés mes lèvres.

    Je pourrais bien dire n’importe quoi, mais Shin était vraiment doué… mon cœur tapait contre mes côtes. Mais je continuais de l’ignorer encore, je ne voulais pas l’écouté ni tenter de comprendre pourquoi il battait ainsi.
    Je posais l'une de mes mains sur son épaules que je caressais doucement du bout des doigts sa peau était tellement douce. Je relevais la tête juste pour regarder Shin faire et mon excitation augmenta juste à le regarder faire. Et un autre gémissement m'échappa.

    -Shin...

    Mon propre gémissement m'avait surpris... j'avais gémis seulement son nom. Que m'arrivait-il ce soir? Je devais avoir beaucoup trop but...




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Jeu 15 Nov - 23:52
  
Ses gémissements parvenaient de plus en plus à mes oreilles, s’entrecoupant par moments, et je sentais sa peau frémir sous mes doigts. J’accentuai doucement le frôlement de mes doigts pour le faire frissonner encore plus, puis j’accélérai également le mouvement de ma bouche. L’entendre gémir était vraiment très excitant, la basse de sa voix pourrait faire vibrer n’importe qui, j’en étais certain, et elle me poussait au point de devoir me retenir de geindre à mon tour.

Je sentis finalement l’une de ses mains se poser sur mon épaule qu’il se mit à caresser doucement, mais je ne relevai pas les yeux pour autant, sentant son regard posé sur moi. Sa respiration se fit plus haletante.

- Shin...

Un long frisson me traversa et cette fois, je le regardai. Je repris son sexe entre mes doigts alors que, de ma langue, je me remis à taquiner son gland avec insistance, ne lâchant pas le regard de Yuuki, un sourire provocateur au coin des lèvres. Honnêtement, je n’aurais, au début, pas pensé réussir à le soumettre de cette manière, mais je ne regrettais absolument pas d’avoir insisté pour y parvenir.
Je repris mes baisers sur son sexe en accélérant le va-et-vient de ma main car je comptais bien ne pas m’arrêter en si bon chemin, et je sentais d’ailleurs qu’il n’allait plus tarder à jouir. J’enserrai alors de nouveau sa verge entre mes lèvres et amplifiai mes mouvements pour la prendre entièrement dans ma bouche.

Je continuai mes caresses quelques instants, jusqu’à ce que ses doigts se resserrent sur mon épaule et qu’il se libère au creux de ma gorge. J’échappai un léger gémissement de surprise et avalai le liquide âpre qui avait envahi ma bouche. Je me redressai ensuite en soupirant et baissai les yeux sur le visage de Yuuki. Je souris, il était vraiment sexy ainsi essoufflé. Je me rapprochai lentement, en faisant courir mes lèvres le long de son torse et je posai finalement mes avant-bras de part et d’autre de sa tête, restant à moitié allongé sur lui.

- Hm je savais que tu ne pouvais pas être aussi réticent que tu le disais.

Je souris et déposai un baiser sur ses lèvres, puis je me blottis contre son torse et enfouis mon visage au creux de son cou et j’embrassai tout doucement sa peau. Mon cœur battait toujours aussi fort, et j’avais presque l’impression d’entendre un écho venant du cœur de Yuuki, sauf qu’il était peu probable qu’il batte pour la même raison. Quelle raison d’ailleurs ? Arf… mieux valait que je continue à faire comme si je ne m’en rendais pas compte, et que je me persuade que cette attirance était tout aussi charnelle que celle que j’éprouvais pour les autres hommes avec qui j’avais couché, il était de toute façon impossible que ce soit différent.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Ven 16 Nov - 2:05
  
    Alors que je tentais encore de comprendre pourquoi je n’avais gémis que son nom que c’était son nom qui avait quitté mes lèvres.
    Il avait levé les yeux pour me regarder. Son regard me fit frissonner, il était chaud comme de la braise sans doute autant que le mien. Il reprit mon sexe entre ses doigts alors que sa langue taquinait mon gland avec insistance.
    Mon corps tremblait et je savais pertinemment que s’il continuait ainsi je ne tiendrais plus tellement longtemps. Il était bien le premier à réussir à me dominer aussi longtemps alors que l’idée de ne pas me laisser faire m’était venue mais j’avais seulement finit par l’ignoré.

    Il reprit ses baisers sur mon sexe et de nouveau gémissement quittèrent mes lèvres alors qu’il accélérait ses mouvements de va-et-vient de sa main. Je me cambrais légèrement une fois et envoyais ma tête vers l’arrière. Mes doigts enserrèrent une nouvelle fois le drap.

    En effet s’il continuait vraiment ainsi je ne tiendrais pas longtemps. Mais ce qu’il me faisait vivre la présentement était vraiment hallucinant. Il enserrait ses lèvres sur ma verge et amplifiait les mouvements pour ensuite la prendre entièrement dans sa bouche.

    - Han Shinn…

    Je n’avais pas pu retenir se gémissement et il continuait encore ses caresses et je resserrais mes doigts sur épaules et dans un petit cri je me libérais enfin. Il échappa un gémissement de surprise qui me fit sourire. Ma respiration était haché et je tentais par tout les moyen de la clamer alors que mon corps tremblais sous se trop plein de plaisir qu’il venait de vivre. Shin se redressa ensuite et je sentis son regard sur moi, je n’osais pas trop le regarder pour l’instant j’essayais de me concentré sur ma respiration.

    Il se rapprocha lentement en laissant ses lèvres remonter le long de mon torse me faisant encore plus frissonner, mais j’osais finalement le regarder. Il posa ses avant-bras de chaque côté de ma tête restant à moitié allongé sur moi et je le regardais droit dans les yeux.

    - Hm je savais que tu ne pouvais pas être aussi réticent que tu le disais.

    Il sourit et je lui rendis son sourire alors qu’il déposait ses lèvres sur les miennes et il se blottit contre mon torse enfouissait son visage au creux de mon cou. Il continuait d’embrasser ma peau, il continuait de m’attisé car oui c’était ça, il m’attisait. Mon cœur tapait contre mes côtes de façon beaucoup trop forte et rapide pour que ce soit normal et j’espérais presque qu’il ne les ressente pas. Sa pourrait être louche…
    Mon cœur ne réagissait pas de la sorte habituellement. Ce soir était spécial et une première à certaine chose. Je passais mes bras autour de sa taille et le serrait contre moi…

    Il fallait quand même bien que je l’avoue j’étais bien là avec lui dans mon lit. Plusieurs problème me paraissait vraiment très loin alors que je le serrais contre moi. Je posais des baisers sur son épaule.

    - Je ne suis qu’un homme après tout, murmurais-je près de son oreille.

    Je mordillais le lobe de son oreille et le léchais. C’était loin d’être terminer maintenant. Je remontais l’une de mes mains dans son dos effleurant sa colonne vertébrale jusqu’à sa nuque. Et je posais ma main sur sa joue relevait son visage pour qu’il me regarde et je capturais tendrement ses lèvres. Mes mains repartirent sur son corps que je n’avais pas finis de découvrir. Je caressais doucement sa peau sa taille, ses cuisses, ses hanches et son dos encore une fois et je l’enlaçais encore une fois.

    Je posais ma main sur sa joue alors que j’avais mis fin au baiser et plongeais mon regard dans le sien. J’avais l’impression d’avoir trouver quelque chose que je cherchais… en lui? Je ne savais pas quoi exactement.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 23 ans
Profession : Graphiste
Amour : Libertin

Citation : « La séduction est la véritable violence »

Ft. : Tomo Yanagishita




Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
Ven 16 Nov - 12:39
  
La chaleur de sa peau m’apportait un réconfort que je n’avais pas ressenti depuis longtemps, et je me sentais apaisé malgré l’excitation qui consumait toujours mon corps. Et je sais que c’était quelque chose que je n’aimais pas penser, mais je me sentais bien avec lui, et ce sentiment de bien-être ne fit qu’augmenter quand les bras de Yuuki enlacèrent ma taille pour me serrer contre son torse. Un sourire se glissa sur mes lèvres que je gardais tout contre sa peau frémissante. Il déposa lui aussi des baisers sur mon épaule et je frissonnai de nouveau.

- Je ne suis qu’un homme après tout, murmura-t-il près de mon oreille.

J’allais répondre lorsqu’il s’en prit à mon oreille et j’étouffai de justesse un soupir langoureux. L’une de ses mains remonta doucement le long de mon dos et se posa finalement sur ma joue pour relever mon visage et il m’embrassa. Je répondis tendrement à son baiser, tentant de ne pas me perdre dans mes frissons alors que ses mains parcouraient allègrement ma peau, glissant jusqu’à mes cuisses et remontant sur ma taille avant de m’enlacer une nouvelle fois. Comme si je n’étais pas assez excité comme ça, mais mon corps ne demandait visiblement que ça, et lorsqu’il rompit le baiser un geignement quitta mes lèvres.

Sa main se reposa sur ma joue et il planta son regard dans le mien, je le soutins et mon cœur accéléra encore une fois l’allure de ses battements. J’avais l’impression que Yuuki essayait de lire en moi, comme s’il cherchait quelque chose dont j’ignorais être en possession.

- Qu’est-ce qu’il y a ? demandai-je d’une voix mal assurée, sentant mes joues commencer à me brûler.

Ce regard me troublait, et l’effet qu’il avait sur moi ne me troubla qu’encore plus, si bien que cette fois j’étais certain d’être en train de rougir, je me mordis la lèvre en détournant les yeux. L’intensité de son regard était particulière, et parce que je ne la comprenais pas j’étais gêné. Est-ce que je méritais vraiment qu’on me regarde de cette façon ? Tendrement ? Il y a longtemps que je savais que non. Il y a longtemps que plus personne ne tentait de m’en persuader.
Je ris doucement et le regardai de nouveau.

- Ne me regarde pas comme ça, tu me troubles.

Ma franchise était encore ma meilleure arme, elle passait aisément pour du sarcasme ou une moquerie aux yeux de qui ne me connaissait pas. Je glissai une main dans ses cheveux et reposai ma bouche sur la sienne pour l’embrasser. Je me pressai un peu plus contre lui, en soupirant contre ses lèvres, et j’entrouvris ma bouche pour laisser nos langues se caresser une nouvelle fois. J’intensifiai rapidement le baiser, dévorant sa bouche, je ne pouvais pas le nier, j’avais vraiment envie de lui, et je crois qu’il était impossible qu’il en fut autrement.

Je rompis le baiser après quelques minutes, à bout de souffle, et glissai ma bouche le long de sa mâchoire. Je remontai jusqu’à son oreille que je taquinai en soupirant puis je me cachai de nouveau dans son cou, caressant sa peau avec ma langue. Sa peau ne cessait de réagir à ce que je lui infligeais, et je dois avouer que je me retenais difficilement de lui en demander plus à présent.
Je le mordillai tendrement, remontant sur sa gorge, puis redescendant au creux de son cou où je me mis à suçoter doucement sa peau.



_________________


I can also be cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






Message Sujet : Re: [NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]
  


Revenir en haut Aller en bas

[NC-17] Fin d'une soirée particulière [Yuuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flower Four - Résurrection ::  :: Zones Résidentielles :: Quartier aisé :: #200-